www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / RENTREE 2021 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints


  • Communiqué Ministère 6 janvier 2022
    PDF - 51.4 ko
    Télécharger

  • 2022_contact_risque_eleves_maternelle_elementaire[2]
    PDF - 197.8 ko
    Télécharger

  • Modèles de messages aux parents ou aux personnels contacts à risque - Mise à jour du 2 janvier 2022-1
    opendocument text - 30 ko
    Télécharger

  • Protocole de contact-tracing pour le milieu scolaire - Mise à jour du 2 janvier 2022(1)
    PDF - 768 ko
    Télécharger

  • courrier-dasen_allegement_des_taches-
    PDF - 52.6 ko
    Télécharger
7 janvier 2022

COVID écoles / Nouvelle FAQ au 6 Janvier 2022 ...

Et encore une nouvelle FAQ 3 jours après la rentrée...

La FAQ a été mise à jour Jeudi 3 Janvier au soir, et pas qu’à la marge…

Allègement du protocole sanitaire à l’école : "On va avoir beaucoup plus de trous dans la raquette", s’alarme le syndicat SNUipp-FSU

Face à la difficulté d’obtenir des autotests, le gouvernement a allégé le protocole sanitaire pour les élèves. Le cycle de dépistage de trois tests en quatre jours restera valable sept jours, même si un nouveau cas se révèle positif dans la classe.


TOUTES ET TOUS EN GREVE le JEUDI 13 JANVIER 2022 ! LIRE ICI


7 JANVIER

ALLEGEMENT des TACHES : le SNUipp-FSU 06 écrit au DASEN

Monsieur l’IA-DASEN, La crise sanitaire prend actuellement une ampleur inédite, avec des taux d’incidence jamais atteints. Contre l’avis des personnels, le gouvernement a fait le choix d’alléger et de complexifier le protocole sanitaire s’appliquant aux écoles.

LIRE le courrier

PDF - 52.6 ko
courrier-dasen_allegement_des_taches-

- Selon le nouveau protocole en date du 6 Janvier au soir, si un élève de la classe est négatif un jour, puis positif à J+2 ou J+4, il ne sera pas nécessaire de redémarrer un cycle de dépistage de trois tests pour les autres élèves. Le parcours de dépistage des élèves restera valable pendant sept jours.

- Le cycle de tests ne redémarrera que si le second cas confirmé a eu des contacts avec les autres élèves après un délai de sept jours suite à l’identification du premier cas.

- Selon Guislaine David, co secrétaire générale du SNUipp-FSU, "on aura forcément des enfants qui vont se trouver positifs à J+5 ou J+6 et on va avoir des cas qui vont se contaminer encore plus", s’est-elle inquiétée. "On comprend la question de la disponibilité des autotests et la difficulté de faire des tests aux enfants. On va forcément avoir des cas positifs."

-  "C’est pour ça d’ailleurs que pour régler tous ces problèmes, cette usine à gaz, on demande d’isoler les cas contacts lorsqu’on a un cas positif dans la classe, on ferme la classe 7 jours, ce qui veut dire que les élèves de cette classe sont protégés pendant 7 jours", a expliqué la co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat SNUipp-FSU.

- Dans un mois tout ira mieux. C’est le leitmotiv du ministre de l’éducation nationale qui a rencontré le 6 janvier les organisations syndicales.

-  Dans un mois la crise sera passée ou atténuée. Inutile donc de prendre les mesures demandées par les personnels. Pas totalement aveugle devant la désorganisation qui s’installe dans les écoles et établissements, il allège encore le protocole. Rien ne change.

- Un nouveau protocole est donc publié le 6 janvier. Il tient partiellement compte des demandes des enseignants sur trois points. Mais il confirme les masques chirurgicaux pour les enseignants, annoncés le matin par le premier ministre, et limite la "continuité pédagogique". Mais tout cela reste encore insuffisant

- Alors que la situation est publiquement annoncée comme grave et que des mesures sont prises en conséquence comme le télétravail obligatoire par exemple, l’École va à contre-courant de cette gestion globale et cela participe à l’exaspération et à l’incompréhension dans les écoles et chez les personnels tant la stratégie gouvernementale varie !


Au menu entre autres, en vrac de cette nouvelle FAQ du 6 Janvier 2022 (liste presque exhaustive) :

- Le ministère allège le protocole. Cela va diminuer la désorganisation sur le terrain. Mais renforcera le risque d’épidémie.

- La confirmation que les cas contacts intra familiaux sont considérés comme les autres cas contacts.
- Les cas intrafamiliaux ne font plus l’objet de consignes particulières. Les enfants au contact de parents malades reviennent à l’école avant que ceux ci guérissent. Chacun peut imaginer les risques.

- Celle de la distribution de masques chirurgicaux pour les personnels qui le souhaitent.
-  Le ministère annonce en avoir commandé 55 millions. C’est un pas vers les demandes des enseignants. Mais c’est très insuffisant. - D’abord parce que 55 millions de masques représentent en gros un mois d’école. Ensuite parce que les masques chirurgicaux auraient été une aide avec les variants précédents. Mais Omicron est beaucoup plus contagieux. Le ministère suivra l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique qui sera rendu demain. Mais de lui même il n’envisage pas de doter les personnels de masque FFP2, même en maternelle, où les enfants n’ont pas de masque, même pour les AESH.

- Celle que des TAG ou PCR peuvent être faits en l’absence d’auto test en pharmacie.
- Les élèves et personnels ayant contracté le Covid il y a moins de 2 mois ne sont plus obligés de se faire tester.
- La mention « en l’absence de symptômes depuis 48 h » semble avoir disparu partout (à vérifier), pour le retour à l’école des cas de Covid, élèves ou personnels, après 5 jours, 7 jours ou 10 jours suivant le cas.
- Des précisions sur l’accueil des enfants de soignants et assimilés (les policiers ou enseignants ne sont pas concernés pour cette fois) : test de moins de 24 heures exigé, groupes de 20 maxi, mais aussi possibilité de brasser ces élèves dans les autres classes.
- Dès lors que les élèves sont accueillis sur présentation d’un résultat de test négatif, ils peuvent, en cas de fermeture de classe et à titre exceptionnel, être répartis dans les autres classes de l’établissement".

- Des réponses aux questions et revendications que l’on portait (qui ne vont pas toutes nous satisfaire)
- - Les élèves d’ULIS peuvent si besoin, sur décision du directeur, partager leur temps entre dispositif ULIS et classe d’inscription (au cas par cas, puisque la règle générale reste le non-brassage).
- - En cas d’auto test positif à J2 ou J4 le compteur ne repart pas à 0 pour les autres élèves de la classe, qui ne sont contraints de refaire un TAG ou PCR que si le nouveau cas positif est découvert au moins 7 jours après le premier.
- - Les formations sur temps scolaire de janvier sont reportées, et il est vivement conseillé de reporter les autres, sauf formations spécifiques ne pouvant être reportées (par exemple préparation aux concours) et devant se faire à distance dans la mesure du possible.
- - Le droit à absence pour raison syndicale est réaffirmé, mais le refus peut être prononcé s’il est motivé, pour des raisons de continuité du service (y compris lorsque l’autorisation avait été accordée…)
- - Enfin, page 30, un long paragraphe est ajouté sur la continuité pédagogique pour les élèves absents - Si mon enfant est positif au covid, comme s’il est absent pour toute autre maladie, le lien doit être maintenu avec l’école et, en fonction de sa situation, l’élève est informé des cours et exercices faits en classe et peut se voir communiquer les mêmes documents que ceux distribués en classe. (...)


Une réunion avec les OS a eu lieu en urgence Jeudi soir en visio.Un communiqué de presse du Ministère a suivi

- On y trouve le bilan chiffré de cette demi semaine, un petit résumé des nouveautés de la FAQ du jour, mais aussi l’annonce de l’allègement des tâches des directeurs : fin de la transmission des cas contacts à la CPAM (de toute façon la CPAM ne gère plus rien…), et recrutement d’UN contractuel ou vacataire par circo pour aider à l’administratif.

- Et aussi la fin des « objectifs chiffrés » en matière de tests salivaires… qui pourront toutefois se faire, si l’ARS le juge nécessaire et que des labos sont disponibles.

ET UN MENSONGE sans "état d’âme" du Ministre !! ... puisque ce nouvel allègement des tests n’a pas été présenté au SNUipp-FSU et aux autres organisations syndicales jeudi après-midi en réunion sanitaire avec le ministre

- Lire le communiqué du Ministère

PDF - 51.4 ko
Communiqué Ministère 6 janvier 2022

- Ce qui est certain c’est que les données ministérielles sont toujours en dessous de la réalité. Le ministère de la Santé indique 107 100 cas positifs entre 0 et 19 ans pour la seule journée du 3 janvier.

***********

INFOGRAPHIE contact_risque_ eleves_maternelle elementaire

PDF - 197.8 ko
2022_contact_risque_eleves_maternelle_elementaire[2]

ECOLE MATERNELLE OU ELEMENTAIRE - Parent d’enfant dans la même classe qu’un élève cas confirmé ou contact à risque dans une autre classe

opendocument text - 30 ko
Modèles de messages aux parents ou aux personnels contacts à risque - Mise à jour du 2 janvier 2022-1

Protocole de contact-tracing pour le milieu scolaire - Mise à jour du 2 janvier 2022(1)

PDF - 768 ko
Protocole de contact-tracing pour le milieu scolaire - Mise à jour du 2 janvier 2022(1)

 

60 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.