www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / RENTREE 2021 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
1er janvier 2022

Rentrée le 3 Janvier 2022 ... comme si de rien n’était... - Nouvelle FAQ au 2 JANVIER 2022

Rentrée : comme si de rien n’était...

C’est dans un contexte épidémique hors du commun que le SNUipp-FSU a été reçu au ministère le 30 décembre 2021.

Aux questions posées, fruits des remontées du terrain et questionnement des personnels, peu voire pas de réponses. Face à cette situation inacceptable, le SNUipp-FSU maintient ses revendications et dépose une alerte sociale.

- La réunion entre les organisations syndicales et le ministère s’est tenue ce jeudi 30 décembre dans un contexte hors du commun. Plus de 200.000 cas positifs quotidiens depuis le 29 décembre hier.

- Malgré des alertes répétées, sans aucune réponse de sa part, le ministère semble se satisfaire du mode dégradé qui existait avant les vacances et ne prend pas la mesure de la réalité de terrain.

- Ce qui rend l’appréhension de cette reprise avec le variant Omicron encore plus grande.

Un Ministère complètement hors sol …

LIRE LA SUITE et les demandes du SNUipp-FSU


LIRE AUSSI - 28 décembre 2021 - Communiqué de presse du SNUipp-FSU

Parler pour ne rien dire

- Malgré des pics de contamination jamais atteints et qui devraient encore augmenter, et alors que la contagiosité d’Omicron est particulièrement forte, y compris chez les enfants, le Premier Ministre n’a fait aucune annonce sur l’école. Le SNUipp-FSU dénonce dans un communiqué la « surdité et l’aveuglement » ministériels et dépose une alerte sociale.

LIRE LA SUITE


Deux nouvelles mises à jour de la FAQ Covid en 2 jours… ...Le 31 décembre, une nouvelle FAQ irréaliste qui maintenait pour l’essentiel les arbitrages en vigueur avant l’arrivée du variant Omicron. Puis le dimanche 2 janvier, vers 16h45, pour des changements s’appliquant le lendemain lundi !

Une seconde FAQ COVID actualisée au 2 JANVIER 2022, veille de rentrée ...avec un changement important puisque il n’est plus prévu de fermeture de classe du tout (même à 3 cas !) - ; les délais d’isolement sont eux aussi revus

PDF - 504.8 ko
2 JANVIER 2022 - FAQ-coronavirus-

Deux changements majeurs dans la FAQ du 2 Janvier par rapport à la FAQ du 31/12 :

- 1) Les élèves de moins de 12 ans, même non vaccinés, sont soumis aux mêmes règles que les adultes et adolescents vaccinés ( !), concernant les règles d’isolement raccourcies en cas de Covid ou cas contact.

- 2) Les classes ne ferment plus, même s’il y a plus de 3 cas confirmés (sauf décision conjointe improbable de la DSDEN, de l’ARS et du Préfet, « en présence par exemple d’un très grand nombre de cas »…).

- Dans le détail pour le premier point :

- Le délai d’isolement des élèves positifs est réduit à 7 jours (en l’absence de symptômes depuis 48h), et même 5 jours en cas de présentation d’un test négatif à J5 (antigénique ou RT-PCR), et en l’absence de symptômes depuis 48h.
- Pour les personnels entièrement vaccinés, la règle est la même, et pour les non vaccinés, le délai reste à 10 jours, mais peut être réduit à 7 jours en cas de test négatif à J7.

- Pour les élèves cas contacts (tous les élèves de la classe d’un élève positif, plus ses cas contacts des autres classes) : suspension immédiate de l’accueil, et retour en classe sur présentation d’un test négatif (antigénique ou RT-PCR), comme avant donc, mais ces élèves doivent en plus réaliser un autotest à J2 (2 jours après le test antigénique ou RT-PCR), puis un autre autotest à J4. Les parents doivent attester sur l’honneur que l’autotest est négatif, à J2 comme à J4, sans quoi l’enfant ne peut être accueilli.
- Voila qui va faciliter la gestion de l’accueil des élèves…

- Ces autotests sont délivrés gratuitement par les pharmacies, parait-il. En cas de refus de test, l’isolement est de 7 jours (sauf si les parents changent d’avis et font tester leur enfant à J5, en antigénique ou PCR).

- La règle est exactement la même pour les personnels cas contacts s’ils sont entièrement vaccinés. Et ils ont même droit à 2 autotests gratuits à la pharmacie, comme les élèves. S’ils ne sont pas vaccinés, ils doivent respecter une quarantaine de 7 jours et réaliser un test à l’issue de ce délai pour revenir travailler.

- A noter que la situation des élèves cas contact hors de l’école, et en particulier au sein du foyer familial, n’est pas évoquée, sauf dans le paragraphe « quelles sont les précautions à prendre avant de conduire son enfant à l’école ? », où il est indiqué que l’on ne doit pas amener à l’école « les élèves de moins de 12 ans identifiés comme contact à risque qui ne sont pas en mesure de présenter un test négatif ».
- On peut en déduire en creux qu’ils peuvent revenir avec un test négatif, même en cas de contact familial, comme les élèves cas contacts au sein de l’école (avec autotest à J2 et à J4 logiquement…).
- Mais le délai d’éviction est-il aussi de 7 jours en cas de refus de test, alors que l’enfant cas contact au sein du foyer familial est susceptible d’attraper le Covid pendant plusieurs jours, ou est-il de 14 jours, comme dans le second degré ?

- covid19---regles-de-quarantaine-et-isolement-au-3-janvier-2022-97621

PDF - 204.5 ko
covid19---regles-de-quarantaine-et-isolement-au-3-janvier-2022-97621

Voir 1ère FAQ COVID du 31 décembre 2021

PDF - 499.1 ko
31 DECEMBRE 2021 - faq-coronavirus—93137

FAQ COVID 2 JANVIER 2022

- CAS CONFIRME dans une école ou un établissement scolaire ? - Page 18 FAQ

- DELAI de 5 à 10 jours :
- L’élève ou le personnel cas confirmé ne doit pas se rendre à l’école ou dans l’établissement avant un délai de 5 à 10 jours. L’isolement peut être levé à 7 jours ou à 5 jours selon les cas (voir ci-dessous) avec un résultat de TAG ou RT-PCR négatif et en l’absence de signes cliniques d’infection depuis 48h :
- • à partir du début des symptômes pour les cas symptomatiques
- • et à partir du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques

- Si l’élève ou le personnel a toujours de la fièvre au 5ème jour, ce délai est prolongé jusqu’à 48h après la disparition de celle-ci.

- • S’agissant des élèves de moins de 12 ans indépendamment de leur statut vaccinal, et des élèves de plus de 12 ans et personnels bénéficiant d’un statut vaccinal complet, l’isolement est de 7 jours..
- Il peut prendre fin au terme de 5 jours si un test antigénique ou PCR est réalisé et que son résultat est négatif.

- • S’agissant des élèves de plus de 12 ans et des personnels non vaccinés ou ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet, l’isolement est de 10 jours. Il peut prendre fin au terme de 7 jours si un test antigénique ou PCR est réalisé et que son résultat est négatif.


CAS CONTACTS dans une école ou un établissement scolaire ?

-  PAS D’ISOLEMENT pour :
-  les élèves de moins de 12 ans, indépendamment de leur statut vaccinal, ainsi que des élèves de plus de 12 ans et des personnels bénéficiant d’un statut vaccinal complet, ils n’ont pas à s’isoler s’ils réalisent un test antigénique ou PCR immédiat puis des autotests à J2 et J4 (voir ci-dessous).

- ISOLEMENT pour :
- les élèves de plus de 12 ans et des personnels non vaccinés ou ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet, ils doivent s’isoler durant 7 jours. L’isolement prend fin au terme de 7 jours si un test antigénique ou PCR est réalisé et que son résultat est négatif.


CAS CONFIRME dans une école maternelle ou élémentaire ? - Pages 19 et 20

-  La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne l’éviction du cas confirmé, la mise en œuvre du protocole de dépistage réactif avec la suspension de l’accueil en présentiel des autres élèves dans l’attente de la réalisation d’un test.
- Les élèves de la classe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors de la classe) qui satisfont aux conditions ci-dessous pourront poursuivre les apprentissages en présentiel sous réserve :
- • de présenter un résultat de test TAG ou RT-PCR négatif,
- • d’attester sur l’honneur de la réalisation de deux autotests négatifs à J2 et J4 à compter du premier test ;
- Cette évolution entre en vigueur à compter du lundi 3 janvier 2022.

- TEST POSITIF : l’élève devient un cas confirmé. Il est demandé aux responsables légaux d’en informer le directeur ou le responsable d’établissement. L’élève devra alors respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours comme indiqué ci-dessus.
-  TEST NEGATIF : l’élève pourra revenir en classe pour suivre les cours en présentiel. Il pourra également continuer à fréquenter les activités périscolaires. Les représentants légaux de l’élève devront produire à J2 et à J4 une attestation sur l’honneur de la réalisation effective de l’autotest et de son résultat négatif. A défaut, l’élève ne pourra être admis dans l’établissement.


Page 20 - FERMETURE DE CLASSE ? Pas systématique même si 3 cas dans la classe !! totalement inconscient ! (sic)

-  Au sein des écoles maternelles et élémentaires, et dès lors que seuls sont admis des élèves justifiant d’un test ou d’un autotest négatif tous les deux jours, il n’y a plus lieu de fermer automatiquement la classe si trois cas positifs sont identifiés.
-  Toutefois, en fonction de la situation, en présence par exemple d’un très grand nombre de cas, et d’une analyse partagée entre les différents acteurs prenant part à la gestion de la situation (éducation nationale, ARS, préfecture), des mesures de gestion supplémentaires dont, par exemple, la décision de suspension de l’accueil de tous les élèves d’une classe, d’une école ou d’un établissement scolaire ou la mise en place d’une opération de dépistage ciblée, peuvent être décidées.

- "L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves n’implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque".


NON BRASSAGE dans le 1er degré en cas de non remplacement

-  Est confirmée la non répartition des élèves en cas de maître absent. Elle est interdite dans le 1er degré.

- Page 7-8 Les élèves des écoles peuvent-ils être répartis dans d’autres classes lorsqu’un enseignant est absent et dans l’attente de son remplacement ?

(...) En revanche, à partir du niveau 3 / niveau orange, lorsqu’un enseignant est absent et dans l’attente de son remplacement, le non brassage entre les classes doit être respecté. Les élèves ne peuvent donc être répartis dans les autres classes.


- REUNIONS entre personnels (vœux, instances etc.) ou avec les parents doivent avoir lieu de préférence à distance. - Lire Page 14

Changements de la Saint-Sylvestre maintenus dans la FAQ du 2 Janvier 2022 :

- Privés de galette… « Les moments de convivialité entre élèves et personnels ou entre personnels doivent désormais être prohibés. » Les galettes sont explicitement nommés…

- Réunions en distanciel : Les réunions ne doivent se tenir en présentiel que si le distanciel n’est pas possible. Les réunions avec les parents sont quant à elle « vivement déconseillées », sauf rendez-vous individuels, « de préférence à distance ».

-  Plus de brassage des élèves d’ULIS : Ils doivent, comme en fin d’année dernière, rester en permanence dans le même groupe d’élèves (classe d’inscription ou regroupement ULIS). Et ce tant que l’on sera au niveau 3 (ou 4).

- Chorale masquée : Les élèves comme les personnels doivent garder le masque, même en extérieur, lors des séances de musique et de chorale. La FAQ ne dit pas par contre comment on souffle dans un instrument à vent avec le masque…

-  Sorties et voyages : Ils ne sont pas interdits, mais « il est toutefois vivement recommandé de reporter les sorties scolaires comportant des activités en espace clos (théâtre, musée, cinéma…), celles se déroulant à l’air libre (promenade en forêt, course d’orientation…) pouvant naturellement être maintenues. S’agissant des voyages scolaires, il est également conseillé de les reporter dans la mesure du possible. »

- EPS : « Il est très fortement recommandé de prioriser les activités physiques et sportives en extérieur. Lorsque la pratique en extérieur est impossible, des activités de basse intensité compatibles avec le port du masque et les règles de distanciation doivent être privilégiées. » Mais la motricité est toujours autorisée en maternelle, ainsi que curieusement, les activités aquatiques, « dans le respect d’une distanciation adaptée ».

- Obligation vaccinale : Pour les personnels concernés, « la troisième dose devra être administrée avant le 30 janvier ».

- Aucune mesure nouvelle n’est prise dans les cantines alors que la restauration scolaire est un foyer de contamination majeur.


En d’autres termes, cette nouvelle FAQ maintient pour l’essentiel le dispositif allégé malgré le variant Delta et Omicron et même l’allège ( !) en ne fermant plus systématiquement une classe si 3 cas

- Surtout elle semble très décalée par rapport au raz de marée qui déferle avec le variant Omicron, un variant qui est beaucoup plus contagieux que Delta et qui cible les jeunes.
- Rien ne change dans les grands lieux de contamination. Les classes restent en charge pleine et la protection des élèves et des enseignants semble passer bien après l’ouverture des écoles comme si cette absence de précautions n’était pas le meilleur moyen d’arriver à leur paralysie.
- Rien sur la protection des personnels et la nécessité de masques spécifiques, de l’urgence d’équiper les classes de capteur Co2 ...

La gestion immobile de l’Ecole alors que la situation sanitaire du pays se dégrade de jour en jour est-elle encore réaliste ?


NOUVELLES REGLES ISOLEMENT

PNG - 106.6 ko
Nouvelles règles ISOLEMENT
PNG - 131.5 ko
isolement adultes

 

69 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.