www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / DIRECTION D’ECOLE 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
21 juin 2019

La sécurité en mode copier/coller : en quête de sens

Les consignes de sécurité du recteur version 2019/2020 sont identiques au cru 2018/2019 de son prédécesseur. On y retrouve les mêmes paradoxes en termes d’efficacité (comment ne pas autoriser l’entrée des parents dans les locaux de l’école maternelle sans créer d’attroupement devant l’école ?) qui nuisent au fonctionnement des écoles. Les mêmes sources de surcharge pour les personnels assurant les missions de la direction d’école (diagnostic sécurité à compléter avant le 1/11, réunions avec les parents d’élèves le jour de la pré-rentrée). Le SNUipp-FSU maintient ses revendications d’un temps d’accueil et de rentrée adaptés aux besoins des élèves de la maternelle (et de l’élémentaire le jour de la rentrée), conçus et mis en oeuvre par les équipes pédagogiques. Du point de la direction d’école, le mille-feuilles sécuritaire doit être allégé et simplifié pour que la nécessaire mise en sécurité des personnes et des biens prenne du sens dans une action éducative concertée, orientée vers l’amélioration du climat scolaire.

Les consignes de sécurité diffusées aux écoles le 18 juin par M. Laganier, nouveau recteur de l’académie de Nice sont en tout point conformes à celles diffusées par son prédécesseur. Les modalités d’envoi direct, hors de toute diffusion via la lettre hebdomadaire de la DSDEN, sont également reproduites au mépris du protocole de simplification administrative dont le recteur est pourtant le garant officiel...

Les habituels parapluies sont ouverts en saison estivale et en prévision de la rentrée... A défaut de cohérence et de sens éducatif des mesures. Ainsi, les sorties régulières sont autorisées sans préalable particulier (parce que le risque est moins élevé en allant à la piscine à pied tous les mardis qu’en empruntant un bus réservé pour aller visiter un musée ?), mais les parents d’élèves restent tenus à l’écart des locaux scolaires (sauf pour ceux des nouveaux élèves de maternelle le 1er jour de classe !) dans le fonctionnement ordinaire...

Ces dispositions restrictives qui pénalisent le fonctionnement de l’école maternelle restent spécifiques au département des Alpes-Maritimes. Elles restent inconnues de Paris et de la Seine St Denis, pourtant également frappés par des attentats meurtriers à l’instar de Nice. Qu’est-ce qui peut justifier une telle différence de traitement ? L’entretien d’un climat ultra-sécuritaire est-il à mettre en relation avec un environnement politique particulier ?

En fermant la porte de la maternelle au nez des parents d’élèves, on se demande bien comment mettre en oeuvre les préconisations la circulaire de rentrée visant à "entretenir la qualité de l’accueil des parents et des responsables des élèves" :

"L’école maternelle s’est construite sur l’accueil et la coopération avec les parents et responsables légaux des élèves. Il est important que les équipes pédagogiques poursuivent dans cette direction et continuent à se rendre pleinement disponibles aux moments déterminants de cet accueil, conçu comme une action pédagogique de première importance. La qualité de cet accueil est fondamentale : elle entretient les relations de confiance nécessaires entre les personnels de l’école et les responsables légaux, pour satisfaire les besoins des jeunes élèves et favoriser leur entrée dans les apprentissages". (BO du 22 mai 2019)

Visiblement, dans l’académie de Nice, le recteur met au défi les équipes pédagogiques de réaliser cet accueil, action pédagogique de première importance... sur le trottoir, au milieu de l’attroupement formé devant le portail !

Le SNUipp-FSU 06 continue de revendiquer le droit pour les écoles maternelles d’organiser une rentrée échelonnée sur deux jours (à équité de traitement avec les modalités de rentrée dans les établissements du second degré) et prendre les dispositions d’aménagement nécessaire à une rentrée et un début de scolarité adapté aux besoins physiologiques, affectifs, éducatifs des jeunes élèves, dans le cadre d’un dialogue entretenu avec les familles.

Le SNUipp-FSU 06 revendique également des modalités d’accueil assouplies permettant, dans les écoles où les directions d’école et les conseil des maîtresses font le choix d’en assumer la responsabilité, un temps d’accueil matinal permettant l’entrée des parents d’élèves dans les locaux scolaires, sous couvert des dispositions conformes au plan Vigipirate (filtrage à l’entrée sous le contrôle de personnels qui procèdent à la vérification de l’identité).

Du point de vue de la direction d’école, les mêmes impasses sont reproduites. Le renseignement requis avant le 1er novembre du diagnostic de sécurité, document pléthorique dont de nombreux items ne relèvent pas des compétences des directions d’école, occasionne une surcharge de travail administratif qui tient les directrices et directeurs éloigné-es des missions essentielles d’animation de l’équipe pédagogique, de relations aux familles et de suivi de scolarité des élèves.

Une perte de sens qui, sans vraiment produire de valeur ajoutée en matière de sécurisation de la vie scolaire, nuit à l’engagement professionnel des personnels, à l’apaisement du climat scolaire, à la mise en oeuvre de processus de co-éducation de qualité et in fine à la réussite des élèves.

***

Dernière minute : à l’occasion du CDEN du 24 juin 2019, la FCPE et le SNUipp-FSU sont intervenus de concert pour rappeler leur souhait de rétablir le droit des parents d’élèves à accompagner les élèves dans la classe, au moins pour le SNUipp-FSU dans les écoles où les équipes pédagogiques et les directions d’école le souhaitent. La secrétaire générale du préfet s’est montrée à l’écoute en estimant intéressantes les problématiques évoquées. Elle a assuré les deux organisations de son intention de faire remonter leurs doléances au préfet pour étude. Une écoute positive qui ouvre des perspectives. Le SNUipp-FSU a rappelé sa disponibilité pour participer au dialogue et à la remise à plat de ce dossier.

 

87 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.