www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / CARTE scolaire  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
14 octobre 2018

La carte scolaire 2018 au scanner

La carte scolaire 2018 au scanner

Les conditions de la rentrée 2018 montrent une nouvelle fois la nécessité d’investir réellement dans la « priorité au primaire ». Une exigence qui sera au cœur de la mobilisation des enseignants le 12 novembre prochain. Chiffres et analyse.

Alors que les dernières opérations d’ajustement de la carte scolaire 2018-2019 sont achevées, le SNUipp-FSU fait l’analyse d’une situation difficile à bien des égards.

Les chiffres définitifs montrent que la dotation de 3 880 postes créés à cette rentrée est insuffisante pour assurer le dédoublement des CE1 de REP+ et des CP de REP, un dédoublement qui « consomme » à lui seul 5 605 postes. Conséquence de cette dotation insuffisante : la facture est lourde pour les « plus de maîtres » dont près de 1 400 postes disparaissent sur les 3 000 existants encore à la rentrée 2017 alors même que ce dispositif plébiscité par la profession et aux résultats prometteurs n’a pas été évalué.

La facture est lourde également pour la maternelle avec un solde négatif de près de 575 classes, tout comme pour le rural. Si le volume de remplaçants est abondé de 325 postes, que 226 postes d’enseignants spécialisés sont créés, on reste encore loin de pouvoir couvrir les besoins identifiés dans ces domaines.

LIRE LA SUITE, CHIFFRES A L’APPUI !

LA SUITE


Dans le 06 :

 : 32 postes alloués en février 2018

Dernière phase de la carte scolaire 2018, en septembre 2018, il ne restait que 6 postes à distribuer par l’IA. Pourtant pas moins de 13 écoles sont signalées en ouvertures à suivre, suite aux mesures d’ajustement prononcées en juin...

D’autres situations ont émergé suite aux dernières inscriptions en fin de vacances scolaires... quand d’autres besoins sont tout aussi pressants : reconstruction des RASED, postes de remplaçants à abonder, décharges de direction à améliorer, poursuite du déploiement des PDMQDC, généralisation de la baisse des effectifs telle que le SNUipp-FSU la réclame dans le cadre de sa campagne nationale.

- Petit bilan du CTSD de juin Le SNUipp-FSU a obtenu 8 ouvertures de classes non prévues en juin par l’IA

- Bilan sur les 3 phases de carte scolaire février, juin et septembre : 83 ouvertures et 51 fermetures. 32 ouvertures en éducation prioritaire contre 5 fermetures

- La carte scolaire 2018 a été impactée par le dédoublement non financé des CP et CE1 en Education prioritaire.Fermeture de PDMQDC notamment.

Le SNUipp-FSU plaide pour une généralisation de la baisse des effectifs pour toutes les classes, dans toutes les écoles. Défenseur acharné d’une Education Prioriaire dotée de moyens supplémentaires, nécessaires pour « donner plus à ceux qui ont moins », il s’oppose à la politique gouvernementale de non financement des dédoublements qui construit l’Education Prioritaire au détriment des autres dispositifs et des autres secteurs géographiques.

L’IA a entendu ces revendications, en limitant la portée du dédoublement à hauteur de 15 élèves par classe plutôt que 12. Tout en allégeant les effectifs des classes concernées, cette mesure équilibrée permet de ne pas consommer l’intégralité des 32 postes alloués au département.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.