www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Agents non titulaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
2 juin 2017

Compte rendu du stage CUI, AED, AESH du 23 mai 2017

Le 23 mai dernier le SNUipp-FSU a organisé un stage syndical destiné aux personnels de l’éducation nationale en contrats précaires. Une journée dense qui a réuni près de 80 participants et qui a permis d’aborder de nombreuses problématiques.

Lire le compte rendu :

PDF - 100.6 ko
CR stage 23 mai

Courriers types : Lorsque vous envoyez un courrier, pensez à mettre le SNUipp-FSU 06 en copie et à nous tenir informer des éventuelles réponses.

Demande de visite médicale :

Word - 24.5 ko
courrier_visite_medicale

Demande de formation (CUI) :

Word - 23.5 ko
courrier_dasen_ demande de formation_cui-cae

Demande de récupération des heures supplémentaires (CUI) :

Word - 23.5 ko
courrier_dasen_cui recup heures

Les mandats de la FSU :

De nombreux personnels assurent, au côté des enseignant-es, le bon fonctionnement du service public d’éducation que ce soit dans l’accompagnement des enfants en situation de handicap, les tâches administratives, techniques, sociales ou de santé auprès des directeurs et directrices ou chefs d’établissements ou encore des fonctions éducatives et de vie scolaire dans les établissements. Malgré des avancées comme la CDIsation des AESH (excepté dans l’enseignement public agricole et maritime), ces personnels restent trop souvent dans un statut précaire avec du temps partiel imposé, des rémunérations dérisoires, des missions interrompues en cours de route, et des affectations subies.

Quel que soit le ministère, un statut de droit public avec un corps spécifique, une formation qualifiante, un salaire permettant de vivre décemment et un déroulé de carrière pour ces missions (AESH, EVS...) sont une nécessité pour reconnaître leur participation à la construction d’une école de qualité, et les protéger contre l’arbitraire de situations locales.

Les missions des AESH ne doivent pas s’arrêter aux portes de la classe et des solutions doivent être trouvées, notamment avec les collectivités territoriales, pour que les enfants en situation de handicap bénéficient d’un accompagnement sur les temps périscolaires et de transport quand cela s’avère nécessaire. La FSU exige la création de postes d’AESH en nombre suffisant pour répondre aux besoins."

Les contrats en CDI n’apportent pas une réponse satisfaisante à la résorption de la précarité. La FSU doit continuer à combattre les licenciements économiques ou pour insuffisance professionnelle de personnels n’ayant pas reçu de formation professionnelle, les baisses de quotité de service et les variations abusives des lieux d’exercice. Un droit à mobilité doit être obtenu.

Un pas a été franchi vers la professionnalisation des AVS, avec la création des Accompagnant-es des élèves en situation de handicap. Des avancées qui sont loin de correspondre à nos revendications du fait notamment de la généralisation des temps partiels subis, de la faiblesse de la rémunération aggravée le plus souvent par la quotité inférieure à 35 h.

Enfin, ces fonctions sont trop souvent assurées par le recours au « contrat unique d’insertion » (CUI). La FSU défend une qualification de niveau IV, qui doit préserver l’accès sur la base d’une expérience professionnelle dans ces fonctions.

Pour la FSU, les revendications portent sur la professionnalisation, dans le cadre du statut de la Fonction publique : création d’un corps et titularisation des personnels exerçant actuellement ces fonctions.

Dans l’immédiat, la FSU doit obtenir des garanties en termes de formation et de diplôme, de rémunération, de quotité et de conditions de travail.

Le recrutement des personnels sur des contrats aidés se poursuit dans les 3 versants de la Fonction publique, cela représente un moindre coût pour l’État et les administrations. Pour la FSU, ces emplois ne devraient pas se substituer à des emplois de fonctionnaires. Les constats effectués au congrès de Poitiers sont toujours d’actualité. Les conditions de recrutement, de rémunération, de formation et les droits de ces personnels n’ont que peu évolué depuis leur création. Ces personnels doivent bénéficier d’une véritable formation et d’un accompagnement débouchant sur une qualification reconnue et/ou un emploi statutaire. La FSU demande la création d’une instance représentative de ces personnels

 

44 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.