www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / CARTE scolaire  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 décembre 2016

Rentrée 2017 : Une dotation en baisse dans les Alpes-Maritimes : 28 postes contre 40 l’an dernier !

Dotations académiques - Rentrée 2017  : 88 postes pour l’Académie de Nice ; Une dotation en baisse dans les Alpes-Maritimes : 28 postes contre 40 l’an dernier !

Dotations académiques - Rentrée 2017

- 

4211 postes prévus (2511 l’an dernier) : 88 postes pour l’académie de Nice :

une dotation académique quasi stable - 90 postes l’an dernier - qui ne permettra pas de combler tous les besoins recensés sur l’Académie

- 

Un groupe de travail s’est réuni le 9 janvier au Rectorat concernant la répartition des postes entre les deux départements de l’académie.

- Une dotation en baisse dans les Alpes-Maritimes : 28 postes contre 40 l’an dernier !

Le SNUipp-FSU a contesté les modalités de répartitions et a fait d’autres propositions.

- Lors de ce groupe de travail organisé par le Rectorat, la question de la répartition des 88 postes entre le Var et les Alpes Maritimes a fait l’objet d’un long débat. Le SNUipp-FSU s’est félicité de la tenue de ce groupe de travail et de la qualité des documents de travail.

- Par contre, le SNUipp a marqué un désaccord de fond sur la méthode de calcul utilisée par le Recteur. Alors qu’il y a quelques années, la répartition se faisait sur un seul critère (P/E nombre d’enseignants pour 100 élèves), depuis 3 ans, la nouvelle allocation des moyens se fait sur 3 critères :
- critères sociaux et territoriaux ;
- démographie ;
- politique de soutien au 1er degré.

- Sur la prise en compte des critères sociaux, si bien sûr nous n’y sommes pas opposés, la méthode du Rectorat est très discutable. En effet, le rectorat prend en compte l’ensemble des revenus des ménages y compris des foyers n’ayant pas d’enfants scolarisés. Cela biaise complètement la donne et aboutit à une répartition, au titre de ce critère, très déséquilibrée (44 postes pour le Var ; 6 postes pour les Alpes Maritimes). Pour le SNUipp-FSU il faudrait prendre en compte uniquement les revenus des familles ayant des enfants scolarisés, ce serait beaucoup plus juste. Les retraités aisés et les milliardaires de ce département n’ont rien à faire dans ce calcul.

- Concernant le critère démographique, il n’est pas entendable, pour le SNUipp, que malgré deux dotations positives en deux ans, nous ayons aussi peu de postes. Nous avons fait état d’un critère non pris en compte par le rectorat, le E/C (nombre d’élèves par classe). Pour rattraper la moyenne du nombre d’élèves par classe dans le Var, les Alpes Maritimes devraient avoir 40 postes.

- Au titre du soutien au 1er degré (remplacements, formation continue, RASED, plus de maitres que de classes, -3ans ...) la répartition proposée est de 11 postes pour les Alpes Maritimes et 10 postes pour le Var. Rappelons enfin, que l’Académie de Nice est fortement sous dotée en postes, elle est 27ème sur 30 au niveau des académies.

Le Rectorat a fait une proposition initiale de 25 postes pour les AM et de 63 postes pour le Var.

Le SNUipp a fait une ultime proposition sur la base de ses calculs : 40 postes pour les Alpes Maritimes et 48 postes pour le Var.

- 

Dernière minute le 10 janvier au soir : le Recteur vient de rendre son arbitrage. Il y a un bougé suite à nos interventions mais c’est très insuffisant.

28 postes pour les AM et 60 pour le VAR.

- Le Recteur présentera ses conclusions lors du comité académique du 18 janvier, au cours duquel nous ré interviendrons.

**********************************************************
— 

Dotations académiques : renforcer l’investissement dans l’éducation

Le SNUipp-FSU dévoile la répartition académie par académie des 4311 postes créés pour la rentrée 2017. Une dotation qui ne sera pas partout suffisante pour améliorer les conditions d’apprentissage et d’enseignement.

CI-CONTRE la carte de France

- * Une réserve de 100 postes est constituée pour accompagner le développement des conventions « ruralité »

- Le communiqué du SNUipp-FSU La répartition par académie des 4311 postes pour le 1er degré a été dévoilée hier par le ministère. A cette rentrée, avec des effectifs prévus à la baisse, aucune académie ne perd de postes. Comme à la rentrée précédente, les académies de Créteil et de Versailles sont les mieux dotées. Une attention particulière a été apportée à la Guyane, la Réunion et Mayotte où les besoins sont très importants. D’autres académies comme Dijon ou la Martinique sont moins bien loties. Certains départements devraient connaître de meilleures conditions d’enseignement et d’apprentissage, Pour d’autres, il ne faut s’attendre à aucune amélioration.

Dans ce contexte, les priorités affichées par le ministère ne pourront pas être toutes couvertes. Pourtant pour réduire les inégalités, il faut baisser les effectifs en classe, il faut des maîtres en plus dans toutes les écoles, il faut développer la scolarisation des moins de trois ans, des postes de Rased à la hauteur des besoins et des postes de remplacement pour permettre aux enseignants de partir en formation. A l’image des pays de l’OCDE comparables au nôtre qui réussissent dans la lutte contre les inégalités scolaires, c’est d’un renforcement de l’investissement sur la durée dont l’école publique a besoin.

Dans cette période propice aux discours les plus démagogiques, le SNUipp-FSU portera haut et fort son projet éducatif pour la transformation de l’école au service de la réussite de tous les élèves. Il s’opposera à tous les projets régressifs qui visent à renforcer les inégalités et à réduire le droit de tous à l’éducation.

Paris, le 16 décembre 2016

 

35 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.