www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Education Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
29 mai 2016

Allègement de service REP+ : pas sans nous !

Contre le passage en force de l’administration sur l’organisation et le contenu de l’allègement de service en REP+ sans la consultation des équipes pédagogiques, le SNUipp-FSU donne la parole aux collègues. Lettre à l’IA à télécharger pour faire remonter bilan et propositions.

Lors de la CAPD du 26 mai, les élu-es SNUipp-FSU sont intervenu-es auprès de l’IA-DASEN à propos des conditions d’exercice et d’organisation des 18 demi-journées d’allégement de service d’enseignement en REP+.

En effet, à ce jour, les équipes pédagogiques qui nous interpellent n’ont pas été sollicitées ni pour construire un bilan de l’exercice courant, ni pour établir des propositions d’organisation pour l’année scolaire prochaine.

Pourtant, la circulaire du 4-6-2014 sur la refondation de l’éducation prioritaire est très claire : contenu et calendriers sont certes placés sous la responsabilité de l’IA et des IEN en charge des REP+ mais « en concertation avec les équipes pédagogiques ».

Sans l’intervention du SNUipp-FSU, l’organisation prévue par l’IA aurait été maintenue dans une incroyable opacité, à l’écart des débats et de la confrontation avec les équipes pédagogiques concernées ! L’IA propose donc pour les trois années à venir ( !) de masser les 18 demi-journées en deux fois une semaine (dont 4 jours pleins de formation). Cette proposition, si elle évite l’écueil de l’éparpillement à la demi-journée, interpelle à plus d’un titre.

D’abord, les conditions de remplacement pour les BD REP+ peuvent se compliquer car cela va obliger les collègues à faire la classe à des élèves certes dans une certaine continuité mais sans avoir pu construire une relation pédagogique filée sur plusieurs rendez-vous annuels. Or, on sait à quel point la familiarité construite progressivement par un-e enseignant-e qui n’est pas le titulaire de la classe est plutôt un gage de réussite.

Ensuite, un tel regroupement des demi-journées libérées pose un problème de pertinence en regard des missions à accomplir : travail de concertation interne, rencontres partenariales, relations aux familles, liaison maternelle/élémentaire ou école/collège. On peut raisonnablement penser que l’allègement de service prend tout sens dans une distribution annuelle qui permet d’en bénéficier à différents moments de l’année scolaire

Dans ce dossier, comme trop souvent, notre hiérarchie passe en force. Les enseignant-es sont placé-es en position d’exécutants et non de collaborateurs pertinents. La professionnalité et l’expertise des professeurs des écoles, pourtant dépositaires au quotidien de la réussite des élèves, sont niées par l’institution ! Pour le SNUipp-FSU, cette gouvernance est inacceptable.

Nous appelons au contraire les équipes pédagogiques à « reprendre la mains sur le métier » en s’emparant activement des conditions d’exercice de l’allègement de service et de ses objectifs en rapport avec les besoins identifiés sur le terrain.

Aux équipes concernées, le SNUipp-FSU met à disposition lettre type adressée à l’IA-DASEN pour exposer leur bilan de l’exercice en cours et leurs propositions d’organisation et de contenu. A envoyer à l’IA s/c de l’IEN (copie au SNUipp-FSU 06).

Fort de la remontée des écoles, les élu-es du SNUipp-FSU interviendront lors du Conseil de Formation du lundi 6 juin, voire lors de la CAPD du mercredi 8 juin, pour faire entendre la voix des collègues

***

Télécharger la lettre à l’IA :

Zip - 9.5 ko
Allègement de service REP-motion

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.