www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Education Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
8 février 2006

ZEP : Voici la liste des 249 collèges classés "Ambition réussite",

Voici la liste des 249 collèges classés "Ambition réussite", dont 18 le deviennent directement alors qu’ils n’étaient pas même classés en éducation prioritaire, telle qu’elle a été annoncée mercredi par le ministre de Éducation nationale, avec leur répartition par Académie.

- Aix-Marseille : 26, dont 20 dans la seule ville de Marseille.
- Amiens : 12
- Besançon : 3
- Bordeaux : 3 (dont un direct en Ambition réussite)
- Caen : 3
- Clermont-Ferrand : 4
- Corse ; 1
- Créteil : 21 (16 en Seine-st-Denis, 3 en Seine-et-Marne, 2 en Val-de-Marne)
- Dijon : 2
- Grenoble : 1
- Guadeloupe : 4 (dont un direct)
- Guyane : 12 (dont un direct)
- Lille : 28
- Limoges : 1 (direct)
- Lyon : 9 (dont un direct)
- Martinique : 8 (dont 4 directs)
- Montpellier : 5
- Nancy-Metz : 5
- Nantes : 9
- Nice : 6
- Orléans-Tours : 8
- Paris : 4 (3 dans le XVIIIe et 1 dans le XIXe)
- Poitiers : 5
- Reims : 4
- Rennes : 2
- La Réunion : 19 (dont 9 directs)
- Rouen : 11
- Strasbourg : 6
- Toulouse : 6
- Versailles : 21 (7 dans les Yvelines, 6 dans l’Essonne, 5 dans le Val d’Oise, 3 dans les Hauts-de-Seine)

RELANCE DES ZEP : RENDEZ-VOUS MANQUÉ

Le Ministre de l’Éducation Nationale vient de présenter ses décisions en matière d’« Éducation prioritaire ». Si le Ministre a dû intégrer certaines préoccupations liées aux interventions syndicales, aucune mesure nouvelle ne concerne particulièrement l’école primaire.

Pour l’essentiel il reprend les annonces de décembre : présence des écoles dans les « réseaux ambition réussite », 1 000 enseignants supplémentaires (postes second degré au statut dérogatoire pouvant être pourvus par des enseignants du premier degré) qui « pourront » intervenir dans les collèges et les écoles des « Réseaux ambition réussite » Cette mesure s’effectuera par redéploiement. Par ailleurs, le Ministère affiche le rôle essentiel de la maternelle et de la scolarisation des enfants de deux ans, mais aucune mesure ne permet leurs réalisations.

Plusieurs dispositifs fortement contestés sont maintenus. Sous couvert d’« individualisation des parcours », c’est une école à deux vitesses qui est organisée. Pour certains élèves, la découverte et le projet professionnels dès la quatrième préparent les sorties précoces du système scolaire. Pour d’autres, seront réservés la possibilité de déroger à la carte scolaire ou le développement des bourses au mérite. Ces mesures vont à l’encontre d’une politique de mixité sociale. Comment croire que l’on va vers plus de réussite scolaire en mettant simplement en place des études accompagnées, en limitant la place des parents à la présentation du règlement de l’école et du livret de l’élève, en évoquant les TIC, en réduisant les exigences à un socle appauvri, sans proposer de mesures visant à favoriser les apprentissages pendant le temps scolaire ? Le Ministre de l’Éducation Nationale s’obstine à ignorer les principales propositions des enseignants des écoles en faveur de la réussite de tous les élèves : abaisser significativement les effectifs par classe, développer la scolarisation dès l’âge de deux ans, favoriser le travail en équipe en dégageant du temps de concertation et en affectant plus de maîtres que de classes, développer la formation continue, l’accompagnement des équipes.

Pour le SNUipp « l’ambition et les moyens » ne sont pas au rendez-vous. Ce dispositif ne permettra pas aux enseignants des écoles d’assurer la nécessaire relance des ZEP et la réussite de tous les élèves.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.