www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Début de carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 février 2015

Réflexion mi-temps des PFSE

Organisation de l’année des stagiaires (PFSE = professeur fonctionnaire stagiaire des écoles) - 2015-2016

Un groupe de travail devait avoir lieu le 13 janvier, annulé au dernier moment par l’IA. Suite à notre insistance, un nouveau groupe de travail a eu lieu mercredi matin à l’IA pour étudier les différentes propositions.

Rappelons que le SNUipp-Fsu avait déjà fait état de la grande détresse de ces collègues stagiaires qui mènent de front la classe et la formation, entraînant parfois des démissions ou de grosses difficultés. Un sondage réalisé par le SNUipp-Fsu 06 auprès de ces collègues (78 réponses sur 99) démontre que leur plus grande difficulté est la gestion de la classe et le travail demandé par l’ESPE. Ils demandent tous un allègement et un étalement des travaux sollicités par l’ESPE.

Pour le SNUipp, sur la base de nombreux témoignages, l’alternance 50% classe / 50% Espe est très difficile à gérer et cette modalité ne doit pas être reconduite en l’état. Le SNUipp-FSU a donc rappelé qu’il était favorable à une formation de qualité et qu’il était particulièrement attaché à une entrée progressive dans la responsabilité de classe. C’est pourquoi le SNUipp-FSU continue de dénoncer les conditions actuelles d’entrée dans le métier et à exiger une réelle refonte de la formation initiale. Nous avons aussi rappelé qu’il était grand temps de l’Education Nationale cesse les effets d’annonces médiatiques autour de la formation continue des enseignants et passe des paroles aux actes en la matière.

Cette organisation est également très complexe tant pour les collègues Pfse mais aussi les personnels à temps partiels ou les directeurs, pour les élèves que pour l’ensemble des équipes pédagogiques des écoles concernées par l’implantation de ces supports.Cela n’est pas aussi sans incidence sur le mouvement des personnels sclérosé, entre autre, du fait des postes bloqués .

Le SNUipp-FSU a également rappelé la situation des PEMF du département et l’augmentation croissante de la charge de travail.

Les propositions de l’IA soumises à la réflexion :

* 2 PFSE couplés sur une même classe avec une alternance 3 semaines de classe/ 3 semaines à l’ESPE. Lors de la 3ème semaine de stage, les 2 PFSE seraient ensemble en classe le vendredi pour "faire la liaison". Opposition forte du SNUipp-Fsu (contre le fait de mettre ensemble, dans une même classe, deux stagiaires ; gestion de classe compliquée pour les stagiaires, les élèves, les équipes et aucune progressivité dans la prise en main de la classe ; proposition qui ne permet aucun départ de collègues titulaires en stages de formation continue et impact direct et trop lourd sur le mouvement des personnels car blocage de postes entiers au mouvement à TD - aux alentours de 70 postes entiers bloqués !!)

* Impossibilité de voir les PFSE exercer en Petite Section, en CP, en CM2 et dans toutes les écoles relevant de l’Education Prioritaire : pour le SNUipp-Fsu, seul le CP est à "exclure", cela étant explicitement prévu dans les textes ; pour les autres niveaux, cela ne peut être que des recommandations mais en aucun cas une obligation (les collègues titulaires de l’école ne doivent pas être forcés à changer de niveau de classe). D’autre part, seules les écoles situées en Rep+ sont à exclure. Accord de l’IA (sont exclus CP et écoles en Rep +)

* Proposition de deux journées consécutives en classe (+ 1 mercredi sur 4) pour le Pfse. Ce qui ne règle en aucun cas les problématiques et les responsabilités qu’impliquent une classe à mi-temps, notamment en termes de charge de travail trop importante qu’ont à fournir les stagiaires en lien avec leur formation à l’Espe.

* Proposition de 2 Pfse, à mi-temps dans une même école mais sur deux classes différentes ... et un titulaire volontaire de cette école qui accepterait de travailler sur les 2 classes occupées par le Pfse...cela sans indemnité ...A votre bon coeur ...(sic !). Faut-il le préciser... , opposition totale du SNUipp-Fsu !

Pour le SNUipp, l’an prochain les stagiaires devant à nouveau être pour moitié en classe, nous avons fait la proposition suivante, déjà formulée lors du dernier Conseil de formation : d’un stage d’un jour par semaine (+ 1 mercredi sur 4) en classe et un 1/4 en stages massés - 3x3 semaines ou 3x2 semaines + 1x3 semaines - permettant ainsi au stagiaire de voir d’autres cycles et permettant également une "relance" des départs en formation continue.

Lors des semaines de stages massés, le 25% occupé par le Pfse est remplacé par un ZIL ou BD. Chaque période de stage serait précédée et suivie de retours à l’ESPE avant de partager et analyser les pratiques de chacun. Visites et suivi par les tuteurs dont les Maîtres formateurs.

Nous avons demandé à ce que notre proposition soit chiffrée en termes de moyens, l’IA nous opposant systématiquement un "manque de moyens" pour mettre en place ce dispositif. 32.5 postes de brigades seraient nécessaires dixit l’IA...ce qui est, proportionnellement au nombre global de remplaçants (plus de 340), peu important... Cette modalité obligerait à bloquer de fait des 25% (et non des 50% comme cette année) dans le cadre du mouvement, ce dont nous ne nous satisfaisons pas pour autant et qui nous pousse à réclamer une refonte de la formation initiale et continue à la hauteur des enjeux. De même, les collègues à temps partiels ni les directeurs d’école ne doivent être "tenus" d’être des "formateurs" accompagnant les stagiaires, les maîtres formateurs étant à même de s’assurer du tutorat.

Nous avons également demandé à ce qu’il soit rajouté dans la circulaire "temps partiel" une phrase demandant aux collègues sollicitant un 75% quelle journée ils souhaiteraient libérer (si 25% était à bloquer pour le Pfse, comme cette année pour le 50%, ce serait a priori sur un jour précis de la semaine afin de tenir compte aussi des "contraintes" de formation à l’Espe).

L’IA a précisé que l’organisation qui serait arrêtée devrait être académique. Pour l’heure, aucun schéma n’est encore arrêté. Une réunion de travail est prévue avec l’Espe puis un nouveau groupe de travail avec les élu(e)s du personnel se réunira le 11 mars prochain pour faire le point et aboutir à des décisions de l’IA.

 

53 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.