www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Education Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 décembre 2014

CTA EDUCATION PRIORITAIRE VICTOIRE DU SNUIPP-FSU POUR LES ECOLES ISOLEES

Le Comité Technique Académique (CTA) réuni ce jour, jeudi 11 décembre, a dessiné les contours de la cartographie académique de l’Education Prioritaire.

Le Comité Technique Académique (CTA) réuni ce jour, jeudi 11 décembre, a dessiné les contours de la cartographie académique de l’Education Prioritaire.

En ouverture de la séance, la délégation des élu-e-s FSU a demandé et obtenu de Mme le recteur qu’une délégation de parents et d’enseignants soit reçue en audience.

La FSU a alors fait une déclaration liminaire dans laquelle elle a condamné les moyens insuffisants déployés pour cette « relance » de l’Education Prioritaire (EP), dénoncé le pilotage technocratique et ses incohérences (entre autres, distorsion entre l’engagement de l’Etat en matière de politique de la ville et celui de l’Education Nationale), exigé le maintien dans le dispositif de tous les collèges et écoles de l’Académie actuellement classés en EP, y compris les écoles « isolées » ou « orphelines » (non rattachées administrativement à un collège en EP).

Lire la déclaration complète de la FSU :

PDF - 129.2 ko
declaration_CTA-FSU-14-12-11

Dans les travaux qui ont suivi, le SNUipp-FSU 06 avec la FSU, a obtenu de précieuses avancées pour les Alpes-Maritimes :

La situation des écoles orphelines Nice Flore et Drap Condamine que le SNUipp-FSU porte depuis des semaines a été réglée.

L’école primaire P. Cauvin à Drap Condamine est intégrée au REP+ Jaubert (Ariane) avec l’ensemble des écoles de l’Ariane. Le groupe scolaire Nice Flore (élémentaires 1 et 2, maternelle) est intégré au REP+ Romains (Moulins) avec l’ensemble des écoles des Moulins

A Cannes, suite aux demandes du SNUipp-FSU 06, l’ensemble du groupe scolaire Maurice Alice (élémentaires 1 et 2, maternelle) a été intégré au REP des Vallergues (avec l’école primaire Vial).

A Cannes La Bocca, le maintien du collège Bocca Mûriers, initialement menacé, a été confirmé. Les écoles maternelle et élémentaire Goscinny et l’école primaire La Frayère sont maintenues dans ce réseau.

Le collège Duruy (Nice) entre dans l’Education Prioritaire avec l’ensemble du groupe scolaire Macé (élémentaires 1 et 2, maternelle).

Les réseaux de Vallauris (Picasso) et de Carros (Langevin) ont été confirmés dans leur intégralité.

Par contre, à Cannes La Bocca, le collège Gérard Philipe sort de l’EP. La FSU a réclamé que le classement des quartiers de Ranguin en quartiers prioritaires en politique de la ville soit retenu comme critère pour maintenir le collège Philipe et les écoles du secteur (St Exupéry, Mistral et Pagnol) dans l’EP. Nous avons également fait valoir que la prochaine livraison du collège de Pégomas viderait le collège Philipe d’un public favorisé qui lui assure une mixité avec un taux de PCS défavorisées relativement bas. Enfin, nous avons contesté les taux de PCS défavorisées avancés par l’administration pour les écoles du secteur, en leur opposant ceux transmis par les directions d’école du secteur (ou ceux diffusés par la ville de Cannes).

Mme le recteur a opposé son refus, considérant que les taux de PCS défavorisées étaient trop bas à la fois à G. Philipe et dans les écoles du secteur.

Interrogée sur l’incohérence des arbitrages rendus pour les collèges de La Bocca, dans une situation comparable, Mme le recteur a fait valoir que le collège des Mûriers se distinguait de Philipe par la présence d’une SEGPA et de deux ULIS qui bénéficiaient aux élèves fragiles de tout le secteur. Nous considérons qu’il s’agit là d’un critère fragile qui ne nous satisfait pas pour justifier du sort du collège Philipe.

Enfin, Mme le recteur a refusé notre proposition de considérer les trois écoles de Ranguin comme orphelines avant de les rattacher fictivement à Bocca Mûriers, afin de préserver la cohérence du REP de La Bocca dans le premier degré. Elle a invoqué une enveloppe budgétaire contrainte ne lui permettant pas de gonfler artificiellement les réseaux maintenus.

Mme le recteur a assuré que les sorties d’EP bénéficieraient (en plus de la clause de sauvegarde garantie par le ministère : maintien du régime indemnitaire et des bonifications au mouvement pour les personnels pendant 3 ans) d’un maintien total des moyens, dans le cadre de la nouvelle attribution progressive des moyens à partir de 2015 (principe selon lequel les moyens de carte scolaire seraient fondés sur des critères sociaux, en plus des critères démographiques).

Répondant aux élu-e-s FSU qui lui ont signifié que les garanties n’étaient pas suffisantes, elle s’est engagé à les formuler par écrit.

Nous lui avons soumis une liste des moyens enseignants et non enseignants sur lesquels nous lui avons demandé des garanties. Elle s’y est engagée (hors évolution démographique à la baisse) pour les trois prochaines années scolaires :

+Taux d’encadrement maintenus (postes enseignants)

+Interventions RASED

+Dispositif de l’accompagnement éducatif

+Assistants d’éducation

+Aide administrative à la direction d’école (y compris si dérogation au nombre de classes requis)

Les élu-e-s FSU ont averti Mme le recteur qu’ils exerceraient toute la vigilance requise pour veiller à l’application stricte de ces mesures.

Cependant, nous continuons à réclamer le maintien du label EP pour tous les collèges et écoles qui l’ont perdu. Une motion a été présentée en ce sens par la FSU. Elle a recueilli l’unanimité des suffrages des organisations syndicales siégeant au CTA.

Concernant la sortie de G. Philipe et des écoles Pagnol, St Exupéry et Mistral de l’EP, le SNUipp avec la FSU, portera devant la ministre de l’Education Nationale lors du Comité Technique Ministériel du 17/12 l’exigence d’une rallonge budgétaire pour éviter ces sorties illégitimes.

A l’appel de la FSU, un rassemblement est organisé devant le MEN.

A Cannes La Bocca, le SNUipp avec la FSU 06, appelle les acteurs (personnels et parents d’élèves) à la mobilisation et au rassemblement, mercredi 17 décembre. Les modalités concrètes d’action doivent être précisées dès que possible pour peser sur la décision du ministre.

***

Les REP+ et REP des Alpes-Maritimes (REP+ Nucéra/Bon Voyage déjà paru au BO du 24/08/2014) :

PDF - 1.2 Mo
CTA-REP+-REP06
QuickTime - 789.4 ko
Victoire !

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.