www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / CARTE scolaire  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 septembre 2013

CTSD 6/9/2013 - Mesures de carte scolaire

Les mesures prononcées lors du CTSD du 6 septembre 2013 suite aux interventions de la délégation du SNUipp-FSU 06

Munis des éléments confiés par les collègues, les élus SNUipp-FSU ont argumenté en faveur de nombreuses écoles et obtenu des avancées significatives pour répondre aux situations les plus tendues.

Mesures de carte scolaire CTSD – vendredi 6 septembre 2013

Levées de Blocages

St Exupéry – L’escarène

St Georges – Villeneuve-Loubet

Blocage confirmé en fermeture

Ferry – Le Cannet

Ouvertures

Ecoles primaires

La pointe de Contes – Contes (+1/4 décharge direction)

Ecoles élémentaires

Frank Guillevin – Menton

Ecoles maternelles

Cardi – Antibes

Bagaria – Tourrettes/Loup

Calade St Roch – Biot

Sospel

Layet Boutonnier – Roquefort-les-pins

Daudet – Valbonne

Ferry – Nice

Par contre, malgré l’intervention déterminée du SNUipp-FSU, le DASEN ne consacre aucun moyen supplémentaire pour abonder les allègements de service.

Concernant l’Aide Administrative à la Direction d’Ecole, le SNUipp-FSU a redit son opposition à la phase de mutualisation menée par les IEN à l’issue du Groupe de Travail de juin, sans qu’un contrôle paritaire par les élus du personnel puisse être engagé. Nous avons réitéré notre demande d’inscrire les opération de déploiement de l’AADE dans le cadre d’un groupe de travail paritaire où le respect des critères d’attribution puisse être vérifié et les demandes et les situations d’école étudiées en amont. Nous avons également évoqué le cas d’écoles ayant droit et à qui l’AADE n’a pas été attribuée. Le DASEN n’a pas rendu d’arbitrage en séance. A suivre.

Déclaration liminaire du SNUipp-FSU

A l’ouverture de ce CTSD, le SNUipp tient à vous souhaiter une bonne rentrée ainsi qu’à toute votre équipe. Vous savez bien sûr que nous serons en grève le 10 septembre. Comment imaginer des enseignants à 67 ans devant une classe. C’est une hérésie.

Avant d’entamer des travaux, nous tenons à dire que nous souhaitons un dialogue social rénové et apaisé. Nous avons eu le cas de le dire, c’est une réalité dans les instances de ce département. Malheureusement, sur le terrain ce n’est pas toujours le cas démontrant que certains n’ont pas compris la différence entre autorité et autoritarisme. Un récent sondage montre la volonté de nos collègues d’être reconnus dans leur professionnalisme et de ne plus être confrontés aux contrôles tatillons.

Concernant les documents de travail, nous remercions la DOS mais nous aurions aimé un tableau complet avec les moyennes. Pouvez vous nous indiquer de combien de postes vous disposez suite à la dotation de 40 postes.

Temps de service, conditions d’exercice du métier, formation, direction, RASED... Autant de dossiers que le SNUipp met sur la table de la concertation dans le cadre de l’agenda social prévu par le Ministre. Car rien ne se fera sans des enseignants bien formés et reconnus dans leur engagement professionnel. Les enseignants des écoles s’investissent sans compter pour la réussite des élèves. Près de 43 heures par semaine dont plus de 17 h hors enseignement : 11H15 pour la préparation de la classe et les corrections, environ 2 heures pour la concertation avec les collègues, près d’une heure pour les rencontres et réunions avec les familles... Le reste du temps étant consacré à la formation, au soutien scolaire, à la surveillance des récréations. Comme l’écrivait en 2008, le rapport Pochard sur le métier d’enseignant , « si l’on compare cette charge de travail à celle des enseignants des pays de l’OCDE, on constate qu’elle est plutôt plus forte pour les enseignants du premier degré ». Charge de travail d’autant plus lourde que les conditions de travail sont devenues plus difficiles. Trop souvent les enseignants sont seuls dans l’exercice quotidien de leur métier qui devient alors une véritable course d’obstacle. La valeur de l’engagement professionnel des enseignants du primaire doit être reconnue. Cela nécessite la mise en œuvre d’une véritable politique de rattrapage salarial. Le déroulement de carrière doit aussi être amélioré. Enfin, pour prendre en charge des dépenses personnelles induites par l’acquisition d’outils professionnels (matériel informatique, logiciel, ouvrages et matériels didactiques, abonnements...) une indemnité d’équipement professionnel doit voir le jour. La formation continue, elle n’a cessé de se réduire, se cantonnant souvent à des animations pédagogiques présentant de nouvelles injonctions... Et ce n’est pas la formation à distance dite M@gistère qui nous rassure. A ce titre le conseil de formation doit être réuni.Le ministre s’est engagé à refonder la formation et à créer des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE). C’est dire si le chantier qui s’ouvre est important ! Le SNUipp suivra cette année de transition de très près. L’éducation prioritaire doit totalement se renouveler. Sur ces territoires qui concentrent les difficultés se joue une grande partie des progrès de l’école. Le SNUipp pense que la loi doit affirmer le principe de compensation en faveur de l’éducation prioritaire pour lutter contre les inégalités. Ce serait une nouveauté qui engagerait l’État à programmer des réels efforts : réduction significative des effectifs, mise en œuvre du « plus de maîtres que de classes », scolarisation des moins de trois ans dans des conditions nouvelles et adaptées, formation et accompagnement des équipes, …

Comme au CTSD de Juin, nous constatons beaucoup de demandes d’ouvertures de classes surtout en maternelle où on atteint des moyennes très importantes. La maternelle est une grande école, pas une garderie. Nous interviendrons sur la base des remontées des écoles. Nous vous avons écrit en ce sens.

Le SNUipp interviendra avec pugnacité lors ce CTSD dans le respect des personnes et pour la réussite des élèves.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.