www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Agents non titulaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
30 août 2012

Aide Administrative à la Direction d’Ecole : quotas en baisse !

A la rentrée, des écoles ne recouvrent pas leur Aide Administrative à la Direction d’Ecole : le SNUipp-FSU agit pour obtenir la pérennité d’un dispositif fragilisé par la précarité des CUI

Plusieurs centaines de contrats EVS et leur mission notamment celle d’Aide Administrative à la Direction d’Ecole (AADE) qui devaient être renouvelés en fin d’année scolaire ou durant l’été ne le seront pas. Dossier complexe où les difficultés éprouvées sur le terrain contredisent souvent les annonces gouvernementales les plus volontaristes…

Premier problème, seuls 12 000 contrats aidés supplémentaires ont été attribués à l’Éducation Nationale alors que 14 000 contrats n’étaient plus financés à partir du 1er juillet (cadeau d’adieu empoisonné du gouvernement UMP). Résultats, tous les départements, en particulier les Alpes-Maritimes, ne retrouvent pas leur contingent de contrats.

Deuxième problème, le ministère a donné consigne de réaffecter prioritairement ce contingent supplémentaire sur les missions handicap (écoles et collèges), puis en fonction de la dotation départementale, sur des missions d’étude et de surveillance au sein des collèges et lycées et enfin sur l’assistance administrative aux directeurs d’école. Résultats, la distribution locale des contrats aidés se fait au détriment des missions « aide administrative » dont les contrats ne sont pas renouvelés dans plusieurs écoles.

Cela est inacceptable. Cette situation nuit au fonctionnement de l’école où les directeurs sont laissés pour compte, mais pénalisent aussi les personnels qui, même en étant éligibles, ne sont pas réemployés. Il est impératif de créer les emplois pérennes nécessaires au premier comme au second degré qui permettent de répondre aux besoins d’accompagnement des élèves en situation de handicap, d’encadrement et de surveillance ainsi que d’aide administrative nécessaire au bon fonctionnement des écoles.

Au niveau national, le SNUipp-FSU s’est adressé directement au Premier Ministre pour qu’aucun EVS dont le contrat était renouvelable (quelle que soit sa mission) ne soit licencié et que partout où il existait une aide administrative au fonctionnement de l’école, celle-ci soit renouvelée. La réponse du premier ministre (lire par ailleurs) indique que « le problème de la qualification et de la pérennité des fonctions occupés par les Contrats Uniques d’Insertion (CUI) est réel et fait partie des réflexions que le Gouvernement souhaite engager, notamment dans le cadre de la concertation pilotée par le MEN » et fait état de « mesures destinées à faciliter le réemploi de nombreux contrats aidés ».

Au niveau départemental, le SNUipp-FSU a demandé que les AADE soient maintenues dans toutes les écoles qui en bénéficient et qu’aucun personnel ayant droit ne soit victime d’une rupture de contrat. Les services de la DASEN travaillent ainsi avec Pôle Emploi pour que des EVS dont le contrat n’aurait pu être renouvelé avant septembre puissent être réembauchés, ce qui est une dérogation au CUI. Les renouvellements et nouvelles embauches ne devraient entrés en vigueur qu’à partir du 11 septembre (pour une durée de 10 mois) : mêmes les écoles dotées commenceront donc la rentrée sans AADE.

Les moyens globalement alloués dans les AM à l’AADE sont en baisse de 30% (150 postes l’an dernier contre 103 en septembre 2012). Même si l’attribution de nouveaux contrats d’assistants de scolarisation (AED, droit public) dédiés à l’accompagnement des élèves en situation de handicap permet de faire glisser quelques contrats d’AVS-i vers des missions d’AADE, le niveau actuel de couverture de l’Aide Administrative (en baisse constante ces deux dernières années) ne pourra être maintenu. Officiellement, les mêmes critères d’attribution ont été reconduits (maternelles de 3, 7 et 8 classes, élémentaires de 3, 8 et 9 classes dont CLIS, éducation prioritaire) mais les mutualisations opérées par certains IEN et pas par d’autres, fondées sur des considérations très localisées aboutissent à une rupture d’équité départementale que le SNUipp-FSU a toujours dénoncée. En CAPD, nous avons réitéré notre demande d’un groupe de travail pour une remise à plat d’un dispositif qui s’enlise et se dissout dans l’impasse de la précarité. Pérennité et formation sont plus que jamais indispensables à l’installation d’une véritable Aide Administrative pour le bon fonctionnement des écoles et des conditions de vie décentes (stabilité de l’emploi, rémunération suffisante) des EVS.

Le SNUipp-FSU 06 continuera d’agir en ce sens, en particulier à l’occasion des AG des directeurs/trices et du fonctionnement du collectif précaires qu’il anime en faveur des EVS, trop souvent laissés pour compte d’arbitrages budgétaires particulièrement injustes.

Disponible en téléchargement, la liste des AADE distribuées aux écoles du département :

PDF - 51.4 ko
Quotas AADE RENTREE 2012

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.