www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Agents non titulaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 novembre 2011

Assistants de scolarisation / AVS : Un recrutement incomplet

68 % des assistants de scolarisation sur les 2000 annoncés par Nicolas Sarkozy, lors de la conférence nationale sur le handicap en juin, ont été recrutés fin septembre, selon le bilan présenté par Luc Chatel lors du séminaire national annuel des IEN-ASH.

Dans son discours de clôture de la conférence nationale sur le handicap en juin dernier, Nicolas Sarkozy avait annoncé le recrutement d’assistants de scolarisation sous contrat public d’assistants d’éducation : 2000 à la rentrée 2011 et 2300 à celle de 2012. Cette décision tentait de répondre aux revendications concernant la pérennisation des emplois pour l’accompagnement de la scolarité des jeunes en situation de handicap.

Aussi ce nouveau dispositif avait-il le but de remplacer, pour partie, le recours aux contrats aidés. De plus le principe de recruter le plus possible des personnes ayant atteint le terme de leurs contrats (CAV, CAE ou CUI) avait été retenu afin de ne pas perdre les compétences acquises.

Depuis la rentrée cependant, le recrutement semblait se faire difficilement. Ce lundi 17 octobre, Luc Chatel a finalement présenté un état des lieux lors du séminaire national annuel des IEN-ASH : 68 % des 2000 assistants de scolarisation prévus ont été recrutés au 29 septembre. A noter que les demandes d’emplois aidés n’ont pas diminué, notamment du fait de la hausse continue du nombre de jeunes qui ont un besoin d’AVS-i reconnu par les MDPH.

Un coût à relativiser

Ce bilan est valorisé par le ministère qui se félicite de son investissement croissant en faveur des jeunes en situation de handicap. Ainsi les dépenses relatives à la rémunération des personnels chargés de l’accompagnement est passé de 162 millions d’euros à 245 millions d’euros entre 2005 et 2010. « Nous savons dépenser plus, là où c’est nécessaire », a précisé Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire. Celui-ci se garde bien de préciser que les coûts générés pour l’emploi des auxiliaires de vie scolaire sont déduits de la contribution que l’éducation nationale doit reverser au titre de l’insuffisance d’emplois de personnes handicapées. Selon les derniers chiffres fournis par la direction des ressources humaines, ce taux d’emploi légal n’est que de 1,21% en 2010 sur les 6 % exigés.

En chantier pour les mois à venir

Cette journée de séminaire a aussi permis de faire le point sur les dossiers en cours : attribution des AVS, mise en place des 2300 assistants de scolarisation pour 2012, coopération avec le secteur médico-social... A noter qu’un groupe de travail avait déjà été constitué, et auquel le SNUipp participe, pour étudier les futures missions et le cadre d’intervention des ces nouveaux assistants de scolarisation, il se réunira fin octobre et fin novembre.

- Le nombre d’élèves accompagnés est passé de 15 132 en 2005 à 49 323 en 2010 dans le premier degré, de 3 457 à 12 397 dans le second degré, selon les résultats d’une enquête présentée par Sandrine Lair, chef du bureau de « la personnalisation des parcours scolaires et de la scolarisation des élèves handicapés » (ex-ASH)

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.