www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Agents non titulaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 décembre 2010

EVS / AVS : Un pur scandale ! Lire les témoignages plus bas. Edifiant !

Dernières nouvelles : en plus de la carence d’embauche des AVS à destination de l’accompagnement des enfants handicapés l’administration annonce le non renouvellement de TOUS les contrats s’arrêtant avant le 31 décembre. Avec aucune garantie que cela ne se poursuivra pas après les vacances !

L’intégration des enfants handicapés dans les écoles ne peut se faire au rabais !

L’aide administrative aux directeurs est indispensable au vu de l’accroissement des tâches !

C’est catastrophique pour tous.

Les équipes enseignantes se retrouvent seules a gérer des situations impossibles.

Les parents sont désemparés.

Les directrices et directeurs sont au taquet.

Quant aux enfants, on peut se demander si les législateurs de la loi de 2005 ont pensé à eux une seule fois depuis la rédaction de la loi.

Et en plus des IEN menacent de sanctions les collègues qui refusent de scolariser sans AVSi. Le SNUipp leur propose de prendre la classe puisqu’ils sont si forts.

Le SNUipp a pris contact avec l’IA ce matin. Nous faisons remonter toutes les situations. En fait c’est la préfecture de région qui faute de crédits a indiqué à Pôle emploi d’arrêter les recrutements ou de ne pas renouveler les contrats. La FSU rencontre la Préfecture de région et Pôle emploi régional mardi prochain.

Le SNUipp va rendre public ce scandale par une conférence de presse le 8 décembre à 14 h au siège du SNUipp.

Nous compilons les diverses situations. Faites nous remonter les problèmes.

Et si vous le pouvez venez à la conférence de presse. Nous avons contacté les associations de parents d’enfants en situation de handicap.


Témoignages :

1)- Bonjour,

Nous savons tous que depuis 2005 les enfants handicapés ont droit à la scolarité.

Il serait donc normal qu’un élève même différent puisse changer d’école en cours d’année et que nous l’acceptions…

Dans ce contexte, lundi 22 novembre, nous avons été informées qu’un élève atteint d’autisme serait scolarisé dans notre école début décembre.

D’après les quelques informations que nous avons, il était scolarisé en moyenne section, dans une école de Nice où il bénéficiait d’une auxiliaire de vie…

En raison de nos effectifs de classes et de la répartition des élèves en difficulté, je suis l’enseignante désignée pour cette intégration.

Pourtant, je refuse cette responsabilité et en voici mes raisons :

Je suis incompétente car je n’ai reçu aucune formation pour accueillir et intégrer correctement cet enfant

Il n’y aura pas d’auxiliaire de vie pour lui, pour le moment

Je n’ai pas participé au projet personnalisé de scolarisation

Les parents n’ont pas cherché à prendre contact avec moi (ni même avec l’école)

L’enseignant référent non plus

De plus :

Je ne suis pas volontaire et donc absolument pas motivée.

Je ne dispose pas d’une classe « allégée » et mes 16 élèves de PS et 10 de MS me demandent beaucoup d’énergie.

Je suis fragilisée par des deuils et des soucis personnels récents.

Ma décision est mûrement réfléchie : dans ces conditions et pour toutes ces raisons, je n’intégrerai pas un élève autiste dans ma classe.


2)- Bonjour à vous,

Directrice à la Maternelle DEBRE à MENTON pour la 2ème année, j’ai cette année dans la classe

1) un enfant avec AVS qui refait une grande section avant d’être orienté, mais qui demande encore beaucoup d’attention ;

2) une enfant autiste de 5 ans, pour lequel sans AVS la classe est trés difficile. En effet, il crie très souvent, et il s’est mis à griffet, pousser, mordre ou pincer enfants ou adultes

Il faut savoir que leur contrat s’arrête l’une en Mars 2011, l’autre en avril 2011 et que je ne suis pas sûre du tout que leur contrat sera revouvelé.

Je tiens à vous signaler aussi que ces personnes ont eu droit cette année, à des formations orchestrées par PÔLE EMPLOI et le GRETA, ce qui est louable en soi, mais organisé sans reflexion aucune.

Or cela fait six semaines que tous les lundi je suis sans AVS pour ces deux enfants

J’ai interpellé à ce sujet le rectorat et le GRETA ; réponse m’a été faite qu’il était fort difficile d’harmoniser plus de 800 stages dans le 06. Je leur ai suggéré qu’une différenciation soit faite entre les stagiaires placées dans le domaine tertiaire et des personnes en charge d’aide à des enfants handicapés

J’ai indiqué clairement au CONSEIL D’ECOLE que je tiendrai un conseil d’école extraordinaire et demanderai à tous les intervenants d’intervenir au cas où ces AVS ne seraient pas reconduites jusqu’à la fin de l’année scolaire 2010-2011

Il faut savoir aussi que toutes les personnes nommées n’ont pas le courage de demeurer sur le poste et l’an dernier l’enfant autiste a changé 4 fois d’AVS ; bravo pour les repères de l’enfant ; Voici mon témoignage que vous pouvez citer, car où est l’intérêt de l’enfant handicapé dans cette façon de procéder.


3)- Bonsoir ,

Concernant votre dernier courrier sur les AVS ,cela m’a rappelé ma propre aventure.

Il y a dix ans de cela,au mois de juin,lors de la répartition des élèves de la GS au CP (dont j’occupais un des postes) un enfant autiste a été placé dans ma classe sous prétexte que j’étais gentille .

On m’a demandé mon avis pour la forme , la décision pourtant était déjà prise, j’ai appris plus tard qu’une réunion s’était tenue avec les spécialistes concernés et les directeurs spécifiques sans que moi, l’enseignante la principale concernée en soit avertie:SURPRENANT n’est-ce pas ?

Lorsque j’ai argumenté en exprimant mon expérience quasi nulle pour des enfants particuliers .Ce fut peine perdue et pour me faire avaler la pilule , on m’a annoncé dès la rentrée une aide spécifique.Bêtement j’en fait la demande en septembre et là , oh,surprise,on me refuse immédiatement une aide sous prétexte que l’enfant était suivi à l’extérieur. Cet enfant n’a jamais manqué une heure de cours puisque le suivi spécifique était assuré en dehors des heures régulières de classe.

Je n’ai pas apprécié la façon dont a été traitée cette affaire et j’ai eu le sentiment d’avoir été manipulée pour avoir fait confiance.

Cependant je ne regrette pas car cela a été une année formidable que ce soit les enfants ou les parents , tout cela s’est terminé en fin d’année par un super spectacle et une leçon de solidarité.Grâce à certains contacts , j’ai toujours des nouvelles de cet élève et j’apprends avec plaisir qu’il poursuit son petit bonhomme de chemin.

La morale de cette histoire est que je ne crois plus ce que l’on me dit et je refuserai toute autre demande de ce genre .


4)- L’AVS qui s’occupait d’un enfant de l’école pendant 18h a vu son contrat non-renouvelé à compter du 01/12/10 et elle est (bien sûr !) non remplacée. Nous avons une équipe éducative pour cet enfant le 06/12/10, que peut-on faire ? peut-on espérer le recrutement d’une autre AVS à compter de janvier 2011 ?

Merci d’avance pour vos réponses ! A bientôt.


5)- Bonjour,

Je suis enseignante à l’école X maternelle.

Ma directrice m’a annoncé hier que le contrat de l’AVS qui s’occupe d’un enfant dans ma classe se terminait le 31 janvier et qu’il y avait de fortes chances pour qu’elle ne soit pas renouvellée (faute de budget...).

Je trouve ça lamentable : on s’engage sur des projets (activités sportives...) pour l’année et en cours d’année, on se permet de nous annoncer ça... La maman du petit en question se faisait une réelle joie que son petit participe aux activités...

Je voulais donc vous demander : qu’est-ce que je peux faire ?!

En vous remerciant


6)- Objet : AVS pour l’enfant X

Madame l’Inspectrice,

Je me permets de vous informer de la situation dans laquelle nous nous trouvons et pour laquelle je vous serais extrêmement reconnaissant de bien vouloir user de toute votre influence pour qu’elle évolue favorablement.

Après un parcours long de plusieurs années avec la famille, un dossier a été constitué auprès de la MDPH pour l’enfant X, actuellement en CE2 dans notre école, et en difficultés scolaires avérées. La notification en date du 19 octobre dernier octroie à cette enfant une AVSi à compter du 1er septembre 2010.

J’ai appris

- qu’il n’y a plus de budget à l’Académie pour recruter qui que ce soit pour assurer les fonctions d’AVS auprès de notre élève ;

- qu’il faudra attendre janvier pour espérer, éventuellement, recruter quelqu’un dans le cadre d’un CUI-CAE, un contrat qui nous pose des problèmes quant aux horaires.

D’autre part, nous avons auprès de la MDPH, un autre dossier, en attente sans qu’on comprenne pourquoi puisqu’il a été déposé antérieurement à celui de X ; il concerne l’enfant Y, en grandes difficultés en CE1, pour lequel nous avons demandé, là aussi après un long parcours avec la famille, la présence d’une AVS et qui risque donc de se retrouver dans le même cas.

Je trouve cette situation inadmissible et vous fais part de mon désarroi autant que de mon indignation.

Sachant pouvoir compter sur votre appui, je vous prie d’agréer, Madame l’Inspectrice, mes respectueuses salutations.

Un directeur d’école


7)- Bonjour,

La MDPH vient d’accorder 8 heures de plus à l’enfant et à l’AVSI de ma classe GS, mais il n’y a plus de crédit. Alors que l’ERH nous avait confirmé le 21/10/10 lors d’une réunion que si la commission de la MDPH du 23/11/10 accordait les heures, l’enfant pourrait en bénéficier dès le 25/11. Comme il n’y plus d’argent, ce n’est pas possible !!

Voilà une anecdote de plus ! Et pendant ce temps, on paie de la formation continue à Bali !

On essaye de garder le sourire et le moral !

Bonne journée


8) Le Quotidien d’une PES faute de place en ITEP ( c’est un peu cru mais c’est la réalité)

Madame l’Inspectrice,

comme promis, je vous envoie le bilan de ces deux semaines. Cela n’est qu’une bribe de notre quotidien puisque je n’ai pas toujours le temps de noter ses actions et je perdrais beaucoup de temps à le faire !

Le 15/11 : Il met du temps à se mettre au travail

chante en disant des gros mots

A dit « ferme-la » à l’enseignante

Le 16/11 : Ne veut pas se taire et continue de chanter en narguant l’enseignante

Parle aux enfants alors qu’ils veulent travailler

15h15 : Insulte un enfant « fils de pute, je vais enculer ta mère »

15h30 : froisse la leçon d’un camarade et froisse la sienne devant l’enseignante pour ne pas la donner à l’enfant.

16h05 : arrache un livre des mains d’un enfant

16h10 : donne des coups de pied dans le dos d’un enfant

16h10 : Dit à un enfant : « Nique ta mère, nique ton père »

16h15 : refuse de rendre le livre d’un enfant

Le 18/11 : Lis un livre pendant que l’enseignante explique le travail, il range le livre à la première remarque mais cinq minutes plus tard, il reprend sa lecture

Embête ses camarades et continue malgré les ordres de l’enseignante

Fabrique un revolver avec sa trousse et sa règle « si vous n’êtes pas gentils, je vous tue »

Dit « suce-moi » à un élève

A mordu un enfant

Le 19/11 : Parle fort et gêne ses camarades

Fouille dans les trousses

Traite un enfant de « fils de pute »

Le 22/11 : Fait exprès de ne pas donner le témoin en course de relais et ne suit pas le parcours. Il s’étonne que personne ne veut le prendre dans son équipe.

Fait du bruit et continue devant la maîtresse

Pousse ses camarades assis sur le banc

Le 23/11 : Est sorti de la classe car il se bat avec un élève pour un bracelet qu’il a donné : il le traite d’enculé, le frappe, le mord. Quand la maîtresse veut les séparer, il crie « casse-toi ! »

Le 24/11 : Lèche la gomme d’un enfant

Sort pour les mêmes raisons que mardi

Refuse de travailler

Parle et gêne ses camarades

Est sorti une seconde fois de la classe, donne des coups dans la chaise des ses camarades, dit « ferme-la » à l’enseignante.

Dit « fils de pute » puis « vas te faire baiser » à une élève puis à un élève.


Et notre cher Ministre qui indique en conférence de presse que la scolarisation des enfants en situation de handicap est en progression. Lamentable !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.