www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Agents non titulaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 décembre 2010

AVS ( suite)

Bonjour à tous !

Pour apporter un témoignage de plus quant à l’inquiétude qui règne à ce sujet :

Après maintes équipes éducatives en présence de l’ERH, il a été accordé à la famille d’un enfant dyspraxique du matériel informatique "adapté". Nous avons eu l’accord de la MDPH pour un Notebook (ordi léger, transportable facilement, très grosse autonomie et moins couteux qu’un ordi classique) ainsi que d’une imprimante-scanner. Tout ce matériel est apparu indispensable pour l’élève, faute de quoi il se trouve fortement handicapé dans les tâches scolaires quotidiennes, à l’école et à la maison.

Or, l’IA, qui finance ces attibutions, a généreusement offert à l’élève un ordinateur de 15 pouces, et une imprimante.... mais pas de scanner ! Matériel totalement inutilisable !!! L’ensemble a coûté plus cher que ce qui était demandé et ne sera d’aucune utilité puisque trop lourd, trop encombrant.

La réponse donnée a été aussi vague qu’incompréhensible : pour des raisons budgétaires, il a été décidé que tous les enfa,nts auraient la même dotation !

Où est l’intérêt de l’enfant ?

Où est la logique, le bon sens ?

A quoi servent toutes ces réunions destinées à cerner au mieux les besoins si nous ne sommes pas suivis par notre administration ? Alors accueillir les enfants handicapés, oui, mais il faudrait peut-être que tout le monde prenne ses responsabilités...

Dans ce contexte où d’un côté on nous brandit l’obligation d’accueillir et de l’autre on nous fait sentir progressivement et insidieusement que les moyens humains et matériels vont se réduire à peau de chagrin, on peut comprendre ces collègues désemparés, qui ont plus que jamais besoin d’être soutenus, y compris par leur hiérarchie !


Bonjour,

L’absence d’AVSI pour les enfants en situation de handicap dans les classes est scandaleux. On demande à des enseignants

de participer à une mise en danger d’autrui :

- mise en danger des enfants handicapés que l’on propulse sans protection minimale dans un milieu qu’ils appréhendent difficilement et/ou qui les effraient mise en danger des enfants "ordinaires" que l’on ne protège pas des réactions incontrôlées et/ou incontrôlables des enfants en souffrance mise en danger de l’enseignant qui ne pourra pas, en cas de gros problème, protéger l’enfant et/ou les autres élèves qu’il a sous sa responsabilité et qui risque de se retrouver devant les tribunaux pour non assitance de personne en danger

de compromettre l’éducation des enfants "ordinaires"

- par la non disponibilité de l’enseignant
- par les conditions de travail dans lesquels les enfants sont amenés à étudier des enfants en situation de handicap
- en ne leur permettant pas de pouvoir accéder aux enseignements qui leurs sont donnés
- en organisant une déstabilisation permanente des enfants par les changements incessants d’AVSI

La loi du 5 mars 2007 impose aux enseignants de signaler les enfants en danger ...Peut être serait -il possible d’utiliser ce cadre pour imposer à l’Etat de prendre en compte les besoins inhérants à l’intégration des enfants en situation de handicap. Pourquoi ne pas signaler aux procureurs ces mauvais traitements et demander à la justice d’imposer à l’Etat d’assumer ses fonctions.

( enseignante spécialisée retraitée)

Le SNUipp va rendre public ce scandale par une conférence de presse le 8 décembre à 14 h au siège du SNUipp.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.