www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Début de carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
1er avril 2010

Réunion IMF/ IA : Mercredi AM, l’IA a rencontré les Pemf

Compte-rendu

En préambule, ouverture de la réunion par Gilbert CASTELLI, Chef de Centre Stephen LIEGEARD

Prise parole de M. Philippe JOURDAN , Inspecteur d’Académie :

Rappel du cadre institutionnel de la réforme, dont on peut penser ce que l’on veut, mais qu’il se doit de faire appliquer en fonctionnaire d’Etat. Même chose pour nous. Il est dû aux PES 48 jours de formation.

Seront impliqués dans le dispositif les IEN et équipes de circo, les IPEMF, les PIUFM (pour les visites des PES et dans un cadrage encore à définir).

Le cadrage qui va être expliqué est arrêté et fixé. Ce cadrage a été travaillé en collaboration par l’IA (Sandrine ADAM) et l’IUFM (Gilbert CASTELLI), travail de construction ayant pris en compte un certain nombre de remarques dont celles des élus du personnel.

En particulier : 1/ il a été fait attention à ne pas bloquer le MVT des titulaires en ne réservant pas 90 postes aux PES dès le 1er MVT,

2/ Il a été fait attention à maintenir les conditions d’exercice des IPEMF avec le maintien des Modulateurs tout au long de l’année,

3/ Il a été fait attention à conserver aux IPEMF leur rôle d’enseignant dans leur classe.

Le calendrier des PES s’articule en 3 temps :

1/ Temps où les PES sont positionnés chez les IPEMF (gros stage « tutelle ») jusqu’à Toussaint,

2/ Temps où les PES sont en responsabilité dans des classes jusqu’à la fin de l’année,

3/ Temps de formation par stages massés à l’IUFM (3 vagues d’1 semaine + peut-être 2 jours).

Le Temps 2 implique un certain nombre de visites, effectuées par les IPEMF, les équipes de circo et des PIUFM, sur la base de visites par ½ journées (6,5 jours de formation). Ce nombre de visites est une base : il pourra être diminué si un PES ne pose pas de problèmes et augmenté dans le cas inverse. Dans tous les cas, si un PES rencontre de grandes difficultés, voire même s’il doit être extrait de son poste, qu’il risque une non validation (dont on ne connaît pas encore les modalités), il devra avoir bénéficié des 48 jours de formation pour éviter tout recours au Tribunal Administratif.

Prise de parole de M. Mohamed NAJMI, Directeur de l’IUFM :

Même rappel du cadre institutionnel de la réforme, en précisant que la CDIUFM s’est à plusieurs reprises prononcée contre cette réforme, comme la Conférence des Présidents d’Université (CPU).

Il rappelle le rôle important des IPEMF dans le cadre de la formation des étudiants en Master (M1 M2) et leur implication dans ces formations en 2010-2011, dans le cadre des circulaires de 1985. 1995 et 2002.

Il évoque le rôle de l’IUFM et la participation de PIUFM aux visites des PES.

Déclaration au nom des IPEMF des Alpes Maritimes (élaborée en fin de réunion préalable à la rencontre avec l’IA) :

« M…………, vous avez souhaité nous réunir aujourd’hui afin d’élaborer le plan de formation des futurs Professeurs des Ecoles Stagiaires. Malheureusement, au regard de notre expérience de formateurs, nous sommes au regret de constater à la lecture des documents de cadrage que vous nous avez communiqués jusqu’à présent qu’il ne s’agit pas d’une réelle formation…

Nous sommes très inquiets pour la vie des écoles et leur fonctionnement, les Professeurs des Ecoles Stagiaires, les formatrices et formateurs que nous sommes et surtout les élèves. »

Prise de parole de M. Gilbert CASTELLI, Chef de Centre Stephen LIEGEARD :

Rappel du cadre institutionnel de la réforme, en rappelant que toutes les réunions d’instance de l’IUFM se sont prononcées contre cette réforme. Rappel des postes d’IPEMF maintenus dans notre département au-delà du cadrage 1 IPEMF pour 2 PES (à la différence d’autres départements), de la reconnaissance accordée aux IPEMF.

Moment de travail-échanges-discussion-questionnements (et peu de réponses !!) avec Mme Sandrine ADAM, IENa, de M. Gilbert CASTELLI, Chef de Centre Stephen LIEGEARD et M. Franck PEYROU, Chargé de Mission auprès de l’IENa :

A/ Le calendrier pour les PES :

Début fin août : accueil institutionnel

Du 2 septembre au 22 octobre 2010 : stage de « tutelle » par 2 chez des IPEMF sauf 2 semaines de stages massés à l’IUFM (SM1 soit du 6 au 10 septembre ou du 13 au 17 septembre, et SM2 soit du 11 au 15 octobre ou du 18 au 22 octobre) : les 2 PES vont en même temps à l’IUFM, l’IPEMF est seul dans la classe cette semaine-là.

Les 90 PES sont donc chez 45 IPEMF, 10 à 15 IPEMF n’étant pas mobilisés pour accueillir les PES. Comment seront choisis ces IPEMF « non mobilisés » ? Réponse IA : il serait souhaitable que les PES aillent chez des IPEMF dont le niveau (ou le cycle au moins) corresponde à leur future classe point de chute. Donc choix tardif (fin août) en fonction des affectations des PES. Avantage : le PES obtient des éléments et une pratique sur son futur niveau d’enseignement, donc sera plus opérationnel. Problème : 1/ il ne sera donc sensibilisé qu’à un niveau ou cycle d’exercice et pas (ou peu) à l’ensemble des lieux d’enseignement dans lesquels il devra travailler dans sa carrière (et dès 2011-2012 !!!). 2/ Comment tenir compte en plus du critère de « non éloignement de l’école de l’IPEMF tuteur, pour les 2 PES ?

Tuilage avec le Remplaçant sur la future classe en Responsabilité : 4 et 5 novembre 2010 (discussion sur la valeur de « formation » ( ?) de ces 2 jours où les PES prennent contact et connaissance d’une classe menée par un enseignant non formateur (peut-être même un T1) : réponse IA : il faut arriver à 48 jours, donc si ce n’est pas compté en formation, il faut trouver 2 autres journées de formation et solliciter par exemple les IPEMF !!!

10 et 11 novembre 2010 : réflexion autour d’un retour à l’IUFM des 90 PES, ayant des éléments sur leur classe, pour préparer la prise en main de celle-ci. Avantage : gain de 2 jours de formation pris sur les visites (4 de moins !). Problème : y aura-t-il 90 remplaçants disponibles à ce moment-là ? (d’où le choix non arrêté de ce dispositif).

Le 12 novembre 2010 : 1ère journée de responsabilité.

Du 15 novembre au 17 décembre 2010, travail en responsabilité dans la classe sauf 1 semaine de stage massé à l’IUFM (SM3 soit du 29 novembre au 3 décembre ou du 06 au 10 décembre 2010. L’IA souhaiterait « dans la mesure du possible » que ce soit les mêmes remplaçants ayant eu la classe du PES en début d’année qui puissent revenir effectuer le remplacement pendant ce stage massé !!! Avec quelle certitude ? Seront-ils « retirés » de remplacements en cours pour être repositionnés sur les classes de début d’année ?

Aucune visite d’abord annoncée sur la période « 12 novembre-17 décembre », contrairement au cadrage initial (d’où la divergence 13 visites-17 visites entre ADAM et PEYROU), puis nécessité évoquée d’au moins 1 visite. Bref flou !

Du 3 janvier au 1er juillet 2011, les PES sont en pleine responsabilité : plus de stage massé, que des visites positionnées entre le 3 janvier et le 15 avril 2011, soit 13 visites dans le cadrage (6,5 jours de formation). Ce nombre de visites est une base : il pourra être diminué si un PES ne pose pas de problèmes et augmenté dans le cas inverse. Sur la diminution, à la question : qui décide de la diminution des visites, le tuteur, l’IEN ? Réponse IA : nécessité de rencontres croisées entre les circos et les tuteurs. 1/ Sur quel temps ? Pas de réponse. 2/ Qui décide ? Pas défini. A la question, toukours sur la diminution : le PES nécessitant moins de visites a donc moins de formation. Qu’est-il prévu comme formation en remplacement du temps non consacré aux visites ? Réponse IA : rien. La formation = les visites. Si les IPEMF veulent moins de temps pris en visites, rien n’est envisagé pour le PES.

Les 18 heures d’animation pédagogique pour les PES : rien n’étant défini, l’IUFM et l’IA réfléchissent à une organisation spécifiques pour les PES, pas forcément en circo, mais avec l’option d’utiliser ce temps pour des rencontres entre tuteurs et PES style « Groupes de Tutorat de Base (GTB) actuels », ou autres dispositifs de rencontres avec des formateurs.

Beaucoup de flous encore, avec des annonces et des questions posées sans réponse claire :

Frais de déplacements : l’IUFM assurera le remboursement pour ce qui concerne les actions Master, l’IA devra assurer les remboursements pour les visites PES. A la question, sur quel budget : enveloppe comme pour les conseillers pédagogiques ou au déplacement réel ? Réponse IA : bien conscients du problème, mais en réflexion.

Un rapport par visite ? ? Réponse IUFM : toute visite donne lieu à un rapport. Forme non déterminée.

Qui décide de la répartition des visites CPC/IPEMF/PIUFM ? ? Pas de réponse IA : à réfléchir.

Qui va gérer les IPEMF : IA ? IUFM ? ? Réponse IA : le fonctionnement ne change pas, ce sera l’IUFM. 

Quelles tâches d’avril à juin 2011 ? ? Pas de réponse IA .

Quelle formation pour les IPEMF ? ? Réponse IA : réfléchir à utiliser les 6 heures d’animation pédagogique. Divergences dans la salle avec certains souhaitant rester au contact des circos dans ces animations pédagogiques.

Implication des IMF à l’IUFM ? Réponse IUFM et IA : les IPEMF concernés par les M2 devant effectuer 2 stages en responsabilité qui devront préparer ces stages, peut-être par le suivi de mémoire des M2 , par la formation continue des T1 et des T2 et par la formation continue des collègues : en clair missions inchangées par rapport aux circulaires qui nous régissent.

A la question du temps de travail décompté pour ces missions, l’IUFM a laissé entendre qu’un nouveau mode de calcul des heures dévolues aux tâches pouvait être envisagé en rappelant que cette année comme l’an dernier les IPEMF n’atteindraient pas les 192 heures dues sur la VS !! (sur la base du décompte actuel).

Les MAT (question d’une MAT présente) : ils seront à nouveau sollicités pour l’accueil des M1 en observation et pratique accompagnée, flou sur la base tarifaire (calcul fait par MAT : 3 euros imposables de l’heure [alors qu’une heure d’étude rapporte 45 euros non imposables), pas de Modulateurs.

L’IA a-t-elle envisagé de prévenir les familles des classes concernées par les PES du dispositif pour « désangoisser » celles-ci : Réponse IA : 1/ pas d’angoisse des familles ressentie (1 seul courrier parvenu à l’IA s’angoissant de la réforme), 2/ légitimité du PES par la réussite au concours et sa nomination dans un cadre réglementaire fixé par la loi.

Mise en place rapidement d’un Groupe de Travail pour affiner le dispositif de formation regroupant IA, IUFM, PIUFM, IPEMF, DE, CP

L’IA s’est engagée à faire parvenir en fin de semaine des éclaircissements sur le calendrier des PES en stage ou en responsabilité, d’apporter le plus rapidement possible des réponses aux questionnements sur les frais de déplacement, les visites,… (si possible d’ici la rentrée…mais pas précisé laquelle).

A la demande concernant la possibilité pour les IMF de déposer une demande de délégation après la fin du MVT si le cadrage définitif ne convenait pas : réponse IA : la question sera posée à l’Inspecteur d’Académie qui répondra très rapidement.

Un dossier à suivre encore de très près...

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.