www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / CARTE scolaire  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 mars 2010

CDEN : quelques ajustements suite aux interventions du SNUipp ont eu lieu :


- Levée du blocage à Peymeinade St Exupéry
- Transformation en blocage de la fermeture à Antibes J Moulin

Divers :
- Fermeture en élémentaire et non en maternelle à l’orée du bois à Mouans sartoux
- Demande de la construction d’une école maternelle dans le centre de Nice par le SNUipp.
- Annulation de l’ouverture à St Philippe mat Nice faute de local

Déclaration FSU Cden 24 mars

Ce mardi 23 mars, des milliers d’enseignants se sont mobilisés pour la défense de l’emploi, des salaires, des retraites et des services publics. Cela confirme, sous une autre forme après les élections régionales, l’inquiétude et la colère face aux politiques conduites et réformes aujourd’hui engagées.

Dans l’éducation nationale et en particulier dans cette académie, toutes les astuces sont utilisées pour masquer les suppressions de postes et les conséquences des réformes.

Le report du Ctpd 1er degré après les élections régionales a été décidé par le Recteur pour « sortir la question scolaire du débat car elle risque d’être utilisée et d’empêcher de travailler sereinement ». On ne peut que s’interroger sur les motifs qui ont conduit le Recteur à repousser ce ctpd 1er degré. Pourquoi dans les Alpes-Maritimes et pas dans tous les départements ?

La FSU s’interroge tout autant sur la communication du Recteur en ce qui concerne les dotations de postes pour la prochaine rentrée scolaire. Le 26 janvier dernier devant les journalistes et les représentants des personnels il déclarait : « il n’y aura pas moins d’enseignants à la rentrée prochaine » ! Il annonçait l’implantation de 30 emplois supplémentaires dans les collèges et lycées généraux et technologiques…

Pour près de 200 élèves supplémentaires dans les collèges et lycées généraux et technologiques le recteur de l’académie de Nice supprime 40 postes d’enseignants. Comment se fait-il alors qu’il supprime ces 40 postes ?

La FSU n’est pas dupe de ces manoeuvres menées pour cacher la réalité à l’opinion publique. Les mesures de carte scolaire qui sont présentées dans cette instance sont la traduction concrète de la politique éducative : moins de personnels à l’éducation nationale pour un service public dégradé.

Dans le premier degré, c’est 28 fermeture de classes, 8 blocages et seulement 12 ouvertures. Dans les collèges 7 emplois sont supprimés à la prochaine rentrée et des heures supplémentaires que l’ont voudrez imposer aux enseignants selon le principe travailler plus pour gagner plus dixit le Recteur.

Aux suppressions de postes s’ajoutent les conséquences désastreuses des réformes en cours comme celle de la formation des enseignants dit de mastérisation. Les futurs lauréats des concours seront placés en responsabilité dans les classes sans avoir pour certains jamais effectués de stage en présence d’enseignants qualifiés. A la formation professionnelle de qualité, le ministre de l’éducation fait le choix du compagnonnage, une conception rétrograde dont les premières victimes sont les enfants.

Mais l’intérêt des élèves ne guide pas l’action du ministre. Ses récentes propositions sur le remplacement des enseignants en sont l’illustration. Face à la pénurie de remplaçants liée aux insuffisances de recrutements et aux suppressions de postes, il souhaite faire appel aux étudiants et aux retraités. Cette annonce montre la méconnaissance du ministre du métier d’enseignants. Remplacer un enseignants absent ne s’improvise pas. La réussite des élèves ne peut s’accommoder de bricolages que l’on pourrait qualifier d’irresponsable.

La FSU rejette cette politique guidée par les économies budgétaires. Le principe d’une école ambitieuse et égalitaire ne semble plus être la priorité d’un gouvernement de plus en plus critiqué et désavoué dans les urnes. Une politique soutenue par les élus de la majorité présidentielle présents dans cette instance, plus exactement qui devraient être présents, et dont le seul projet éducatif consiste à mettre en place des caméras de vidéos surveillance dans les établissements scolaires

 

38 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.