www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / CARTE scolaire  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
24 mars 2010

CTPD DU 22 MARS 2010 : Le SNUipp a défendu pied à pied le maximum de situations et obtenu des résultats

Les décisions définitives seront arrêtées par l’IA lors du CDEN du 24 mars à 14 h 30 à la préfecture.

FERMETURES en pré élémentaire/Maternelle
Gilette (poste en élem)
La Roquette sur Siagne village (poste en mat)
Mouans-Sartoux Orée du bois (poste en mat)
Roquebrune Rataou

BLOCAGES en préélémentaire
Cannes Mont Chevalier (poste en mat)
Menton Daudet

FERMETURES en RAR et RRS
Carros Vian
Nice Ariane Piaget

BLOCAGES en RAR
Nice Bois de Boulogne 1

FERMETURES en élementaire
Antibes Pont Dulys
Antibes Ponteil
Antibes Guynemer
Antibes Moulin
Cap d’ail Malraux
Le Cannet Bastière
Le Cannet Cougoussoles
Le Rouret
Mandelieu Mistral
Menton Pagnol
Mouans-Sartoux Legall 1
Mougins Cabrières
Nice Bischoffsheim 1 (maintien 1/2 décharge )
Nice Orangers
Nice St Antoine de Ginestière
Nice Macé 1
Tourettes Levens Tordo
Valbonne Campouns
Vence St Michel
Villefranche sur mer Calderoni

BLOCAGES en élémentaire
Antibes la Fontonne
Cannes Alice 2
Peymeinade St Exupéry

FERMETURES en maternelle
Carros Giono mat
La Colle sur loup Brusquets mat
Le Rouret mat

BLOCAGES en maternelle
Grasse Wallon mat
Roquefort les pins Boutonnier mat

FERMETURES en ASH
Grasse Pra d’Estang CLIS D
Menton Mistral CLIS D

FERMETURES DIVERSES
les 2 postes EMALA du département

FERMETURES de décharges direction (régularisation)
- 0,25 Cannes Pagnol
- 0,25 Nice Magnolias 2
- 0,25 Nice Bornala
- 0,25 Nice le Port
- 0,50 St Laurent Michelis 2
- 0.50 Vallauris Gachon

Création de 61 décharges de direction (25%) d’écoles à 4 classes, soit 16 postes.

Transfert de 2 classes maternelles Nice Lou Souléou Maternelle sur Nice Rancher Mx1 ( + 0,25 décharge) : situation à vérifier Transfert du poste E du Cannet Mirandoles à Mistral Mandelieu _ Réorganisation des écoles de Pégomas :
Pégomas Rostang 8 classes élem + 4 mat (1/2 décharge)
Pégomas Jules Ferry 5 classes mater (1/4 décharge)
Pégomas Curry 7 classes élémentaire (1/4 de décharge)

OUVERTURES en élémentaire ou primaire
Clans (+ 1/4 de décharge)
Levens St Roch ( + 0,50 décharge)
Nice Moretti
Nice Ronchèse mat
Nice St Charles
Nice Mantéga
Nice Madonnette Terron
Peone Valberg (à suivre)
Nice Bon voyage (à suivre)
Villeneuve-Loubet les plans (+1/4 décharge)

OUVERTURES en maternelle
Menton Debré mat (+1/4 décharge)
Nice Magnolias mat
Nice Caucade mat (+1/4 décharge)
Nice St Philippe mat (à suivre avec la mairie )
Saint André de la Roche les plans maternelle (à suivre)
Nice Madeleine supérieure mat

OUVERTURES en ASH
1 CLIS D à Tourettes Levens Tordo
1 poste ERH
1 poste IME Rossetti (ouverture d’un poste public)
Transfert UPI Cannes G. Philippe à Cannes les Mûriers
3 créations UPI (Nice Mistral, Nice Dufy, Grasse Lycée Tocqueville)
1 poste E Pasteur Nice

Les 2 postes E récupérés cette année sont réinstallés sur leurs écoles d’origine : Andon et Roquebillière

OUVERTURES DIVERSES
1 CRI sur Nice centre (Ecoles Ferry, Ronchèse, St Philippe...)
1 poste de Conseiller pédagogique auprès le l’IEN-Adjointe à l’IA

DIVERS
Services partagés Pemf/ IUFM : le SNUipp est intervenu sur le devenir de ces postes. L’IA les supprime, les collègues auront 1/4 de décharge de modulateurs et non plus une 1/2 décharge.
Allègements de services (RQTH) / Collègues en situation de handicap : intervention du SNUipp pour demander la prise en compte de ces demandes. Situations à suivre en fonction des moyens.
Les postes fractionnés de RASED seront étudiés à la rentrée.

POSTES FLECHES : 34 propositions de fléchage de postes LV

3 postes en allemand : Antibes Tournière, Grasse Gambetta, Mandelieu Cottage Glycines

26 postes en anglais : Antibes Juan les pins St Maymes, Beausoleil Cigales, Biot Moulin Neuf, Drap Condamine, Cagnes Daudet 1, Cannes Bocca Verrerie, Cannes Vial, Grasse Philippe, Magagnosc Maure, Levens St Roch, La Grave de Peille, Le Cannet Pasteur, Nice Mantéga, Nice Magnolias 1, Nice St Barthélémy 2, Nice St Sylvestre 1, Nice St Sylvestre 2, Nice Roméo 1, Nice St Charles, Opio la tour d’Opio, Roquefort les Pins le Plan, St Martin du Var Ehrard, Vallauris Gachon, Villefranche sur mer Calderoni, Villeneuve-Loubet les Maurettes.Villeneuve Loubet les Plans.

Nominations des nouveaux lauréats à la rentrée 2010 :
Interrogé par le SNUipp, l’IA se dirige vers notre proposition, à savoir : Deux PE stagiaires seraient nommés chez les IMF jusqu’à la Toussaint puis regagneraient ensuite leur poste réservé à titre provisoire. Un tuilage de deux jours avec le brigade qui sera sur le poste sera effectué. Ils recevront la visite régulière des IMF, (une 1/2 journée par semaine). Formation : les néotitulaires auront 49 jours de formation et 3 stages massés d’une semaine. L’IA va rencontrer les IMF avant les vacances de printemps.
Nous y reviendrons demain, l’IA devant nous envoyer un document complet. Nous aurons également demain la réponse sur l’injection dans les postes de TRS des décharges de direction de 50% + 2x25%.

Déclaration SNUipp CTPD du 22 Mars

Nous déclarons en préambule que Le report du CTPD après les élections est un véritable scandale.

Le Recteur qui a cru devoir rappeler à ses agents un devoir de neutralité, c’est en fait conduit de manière partisane sous l’influence des politiques locaux.Le maire de Nice essaie même ce jour, via la préfecture, d’entraver la grève de demain en tentant de modifier le parcours de la manifestation de demain.

Dans l’éducation, c’est 16000 suppressions d’emplois qui sont prévues au budget 2010 (enseignants, administratifs, CPE, COPSY, assistantes sociales…). Cela aura encore des conséquences sur le développement de la précarité, sur les fermetures de postes, sur la scolarisation en maternelle, sur les remplacements (pour lesquels les annonces inacceptables du ministre introduisent l’idée que le remplacement ne serait pas de l’enseignement), sur la gestion administrative de l’E.N., sur des destructions de services (informatique...). Cela conduit également à l’externalisation de missions (Ulysse et la gestion des frais de déplacement...).

La RGPP au sein du MEN se traduit, entre autre, par une réorganisation générale des rectorats et des I.A. réduits au rôle d’antennes décentralisées et spécialisées voire supprimés menaçant gravement la qualité et la proximité du service public d’éducation.

La FSU soutient la mobilisation des informaticiens et des personnels administratifs qui se battent contre la destruction de leur service et de leurs emplois qui accélère la privatisation.

Avec une augmentation démographique prévue de 5 300 élèves, Le ministère affiche la création de 2 182 postes. Celle-ci ne couvre en réalité que partiellement la suppression des 9 182 postes de stagiaires PE2 qui assuraient Le quart de décharge des directions à 4 classes et semaines de stages de formation continue. Cela constitue un véritable tour de passe-passe. Aucun poste ne pourra donc servir à répondre à l’augmentation du nombre d’élèves. Aucune perspective positive ne se dessine, que ce soit en faveur de l’école maternelle (notamment l’abaissement Des effectifs ou la scolarisation Des moins de 3 ans), les remplacements, les RASED, la direction d’école, l’éducation prioritaire...

La mise en œuvre à marche forcée du projet gouvernemental dit de « mastérisation » condamne les lauréats Des concours 2010 à assurer leur métier sans une véritable formation professionnelle, dans des conditions désastreuses ; ce projet dégrade la formation des enseignants dans toutes ses dimensions (disciplinaire, didactique, professionnelle) et déstabilise les équipes enseignantes. En l’état, il aboutira à sacrifier plusieurs générations d’élèves. Malgré les protestations quasi-unanimes de tous les acteurs concernés, la réforme de la formation des enseignants se met en place. Après les différents textes déjà publiés (décrets, stages en responsabilité, concours, masters), Le projet d’arrêté sur le cahier des charges de la formation et la circulaire sur l’année de fonctionnaire stagiaire aggravent encore le dispositif. En effet, Le ministère de l’Éducation Nationale, qui au départ ne souhaitait aucune formation post-concours, rogne le plus possible sur le tiers-temps de formation obtenu grâce à la mobilisation l’an dernier.

Le ministère confirme que le compagnonnage, avec des enseignants pour la plupart non formés à cette mission, constitue l’essentiel de la formation ; il minimise Le rôle de l’Université et continue à ne jamais faire référence aux IUFM. Pour clore le sinistre tableau, le ministère envisage toujours de faire remplacer les fonctionnaires-stagiaires, lorsqu’ils partiront en stage, par des étudiants de Master 2 !

Ainsi les stagiaires auront une charge de travail incompatible avec une véritable formation complémentaire et les tuteurs une très grande responsabilité, sans lien avec l’IUFM. En l’état, la réécriture de l’arrêté sur le cahier des charges aggrave encore le contenu de cette réforme. L’ensemble représente un véritable sabotage du système de formation actuel. Il n’y a plus aucun cadrage national de la formation. Tout cela ne peut aboutir qu’à un affaiblissement durable de la qualité du service public d’éducation.

La FSU estime que la bataille doit se poursuivre. Elle continue de demander l’abandon de la réforme, le retrait des textes d’application concernant la formation et la remise à plat de l’ensemble de cette réforme.

A ce propos, pourriez-vous nous indiquer votre décision quant à la nomination des lauréats du concours 2010 ?

Les orientations budgétaires insuffisantes font entrevoir des opérations de carte scolaire qui ne permettront pas de répondre aux besoins des écoles. L’école a besoin de ressources : maternelle soutenue, effectifs allégés, enseignants supplémentaires pour travailler autrement à la prise en charge des élèves en difficulté sur le temps scolaire, du temps pour mieux se former, pour travailler en équipe afin d’appréhender la complexité de l’acte pédagogique, des nouveaux personnels avec un vrai métier pour aider à la scolarisation des enfants en situation de handicap, à la direction d’école…Ce n’est donc pas avec une dotation de 2 postes que les choses vont s’améliorer dans le département.

L’exemple des difficultés très importantes au niveau du remplacement et de l’annulation de stages de formation continue illustrent mes propos. Il est bien de doter les écoles de 4 classes d’un quart de décharge, mais Le Ministère n’a pas prévu de dotation complémentaire. Ainsi même si le Recteur considère cette dotation remarquable elle est de fait négative , environ moins 13 postes. Malgré un P/E en légère hausse, Le nombre de fermetures va entrainer une dégradation des conditions d’enseignement. Les stages de rattrapage pendant les vacances ne sont que de la poudre aux yeux destinés à faire croire aux parents qu’en quelques heures les difficultés scolaires de leurs enfants vont disparaître. C’est pourquoi Le SNUipp continue de se prononcer contre ce dispositif. Rappelons qu’avec l’argent dégagé c’est 700 postes d’enseignants qui auraient pu être créés. L’externalisation du traitement de la difficulté scolaire nous inquiète. Le SNUipp se prononce pour le renforcement des RASED dont l’avenir est incertain. Pour les travaux de ce jour nous vous demandons de travailler sur la base des repères départementaux.

Nous constatons qu’il sera difficile d’abonder le potentiel de remplacement, que pour l’ASH il y a un coup d’arrêt concernant les créations de postes.

Le nombre de blocages de postes proposés (12) est très important et tranche avec les CTPD précédent. Si rien ne change lors de ce CTPD, c’est encore une fois le mouvement des personnels qui va être impacté.

Par ailleurs le nombre de postes fléchés envisagé nous paraît trop important. Nous vous demandons de le réduire significativement. Le mouvement des personnels est tronqué davantage encore par la multiplication de ces postes.

Les pressions institutionnelles, les contraintes professionnelles et la nouvelle organisation du temps scolaire accentuent la dégradation des conditions de travail des enseignants. Les réformes contribuent au malaise ressenti dans les écoles.

Les mesures que vous proposez ne vont pas atténuer ce sentiment.

Un mot également pour dénoncer les suppressions de postes d’agents administratifs qui va avoir un impact important sur la qualité du service public alors que pour ces personnels les tâches s’accroissent .

Quelques questions : quid d’une réserve de postes pour les collègues reconnus handicapés (3 postes l’an dernier), quid des 3 postes en service partagé à l’IUFM, quid des morceaux de postes de personnels réseaux.

Le SNUipp va s’attacher aujourd’hui à être juste et exigeant. Pas de renoncement pour nous.

Des orientations nécessaires pour engager de réelles transformations pour une école ouverte à tous !

Le SNUipp se félicite de la réussite annoncée dans les écoles de la grève de demain mardi 23 mars qui traduit l’exigence d’autres choix gouvernementaux en matière d’éducation, d’emploi, de salaires et de retraites.

 

65 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.