www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
6 décembre 2009

Audience SNUipp/ Recteur :Une délégation académique du SNUipp a été reçue jeudi matin auprès du Recteur.

Le SNUipp a rappelé son étonnement de ne pas avoir été reçu plus tôt malgré deux demandes consécutives restées sans réponse.

Le Recteur s’en est excusé, mettant en avant des problèmes de fonctionnement "internes", indépendants de sa volonté.

Il s’est dit ouvert à toute rencontre ultérieure nécessaire.

Plusieurs points ont été abordés :

- modifications territoriales envisagées : depuis le début de l’année, la réflexion est engagée, quant au déplacement des locaux de l’IA vers le rectorat.

Est mise en avant notamment la cherté de la location et la nécessité de "rationaliser la gestion des deniers publics".

L’objectif pour le Recteur est un rapprochement physique de l’ IA 06 et la mise en place de plate-formes inter-départementales de gestion :

rationaliser les services, mutualiser les gestions entre les deux IA. Rien de fixé pour l’instant mais des annonces vont être faites avant les vacances de Noël qui seront présentées en CTPA en Janvier. A priori les locaux de l’IA (bâtiment C1) seront déplacés dès la rentrée de septembre 2010 ; pour les locaux du C2 (Ien), une des idées serait de rassembler, ultérieurement, tous les Ien dans un même lieu là aussi au rectorat.

Le SNUipp a rappelé que cette gestion "rationnelle" allait de pair avec la suppression de postes administratifs ... à l’inverse de ce que l’on pouvait observer dans les Ministères où les collaborateurs sont recrutés largement. Nous avons rappelé que ces suppressions massives et cette "rationalisation" entraînaient une dégradation importante des services rendus aux collègues (cf. à terme disparition du service de pensions de la Baule ; paiements d’indemnités dues retardés ; problèmes de gestion informatique récurrents...).

Le SNUipp a rappelé que certains postes et/ou missions se devaient d’être conservés pour garantir un minimum d’efficacité. Nous avons également pris pour exemple, la gestion centralisée des remplacements sur le département des AM, notamment sur Nice, qui aboutit à des lenteurs de fonctionnement dans les écoles.

Le SNUipp a fait état de l’article publié hier matin dans Le Monde (cf Lettre SNUip n°64) et des déclarations sur les ondes de certains IA commentant un rapport relatif à l’absentéisme des enseignants et aux personnels remplaçants.Le SNUipp s’est dit très choqué des propos exprimés qui stigmatisent une partie de la profession et un phénomène à la marge. Il faudrait plutôt s’interroger sur le manque chronique de remplaçants, y compris pour des congés annoncés à l’avance, style maternité, sur le manque criant de postes adaptés ou encore sur l’absence effective de décrets et possibilités pour les "Secondes carrières".

- Carte scolaire : le SNUipp a demandé la tenue d’un groupe de travail pour discuter de la répartition des postes alloués à l’Académie, entre le Var et les AM. 

Nous avons rappelé la "généreuse" dotation de l’an dernier : moins 110 postes, dont moins 55 pour les AM. 

Le SNUipp a de nouveau rappelé que cela s’était traduit, malgré les propos du recteur et de ses collaborateurs, par des fermetures de classes (22 pour les AM + 23 suppressions de postes de rased) et que l’impact avait été bien réel... malgré l’écart à la prévision de 700 élèves confirmé (par rapport aux données fournies par base-élèves ! ... formidable outil informatique ...). Nous avons rappelé que ce sont plus de 100 postes qui ont été perdus dans les AM depuis 3 ans.

Le recteur a fait état du rapport P/E (nb de postes pour 100 élèves) pour l’an prochain :

dans les AM, 5,25 ; 5,21 dans le Var (Académie : 5,23) .

Les groupes de travail sur la carte scolaire en janvier s’annoncent serrés.

- ASH : le SNUipp a réitéré sa demande de tenue d’un groupe de travail académique sur la carte des formations aux Capa-sh (options et lieux de stage), réunion qui ne s’était pas tenue l’an dernier, malgré notre demande, et qui avait abouti à deux circulaires différentes des deux IA. Accord du Recteur.

- Projet Académique : le SNUipp a rappelé que les enseignants du 1er degré ne se reconnaissaient pas dans les conclusions de celui-ci, qui ne faisaient qu’état de pistes ou propositions très générales aux objectifs certes louables.

Le recteur a précisé que ce projet serait adressé à tous les personnels la première semaine de la rentrée de janvier (adressé chez les Ien).

- Formation initiale et continue : le SNUipp a rappelé son opposition ferme et déterminée aux réformes rétrogrades en cours de la formation des maîtres, dont il demande l’abandon et la mise en place d’une réelle concertation. Jamais une telle réforme n’a été aussi contestée de toute part. Malgré des groupes de travail, malgré des contestations unanimes, issues de tous les horizons, le Ministère est passé outre, sans aucune concertation ni écoute, pour mettre en place une réforme rétrograde niant la professionnalité même de notre métier. Une réforme dictée par la volonté de supprimer des postes aux concours et l’année de PE stagiaire.

A la question du SNUipp qui s’étonnait d’une des phrases du projet académique qui parle de conforter la FC des enseignants (comment ??!! alors même qu’il n’y aura plus de PE2 !), le Recteur a fait état des possibilités de remplacement par les étudiants en Master qui se prédestinent au métier de PE. Et ben voilà, on y est !!

Le SNUipp a rappelé que étudiant et stagiaire PE (bénéficiant d’une formation en Iufm, d’un suivi et d’un accompagnement par les Piufm et les IMF) ne relevaient pas du même statut et qu’il était inadmissible de prétendre "remplacer" l’un par l’autre.

Inadmissible pour les élèves, pour les écoles, les parents, la profession elle-même (et ce qu’elle que soit la valeur ou la bonne volonté de l’étudiant qui devra aussi se consacrer à réussir le concours voire son master !)... et les étudiants eux-mêmes qui ne doivent pas servir de moyens de remplacement ni devenir des personnels précaires sans statut fixe. Enseigner, est un métier qui s’apprend. Ni la réforme en cours, ni les propositions de modification des concours ne vont dans ce sens.

Ce sera le sens de l’action du 15 décembre à l’IUFM.

-  Gestion de la grippe A dans les écoles. Le SNUipp a fait état du sentiment général de ras-le-bol et du mécontentement dans les écoles, notamment chez les directeurs(-trices) qui sont amenés à gérer heure/heure le dispositif : contact téléphonique auprès des parents des enfants absents, signalement à l’IA, information aux parents...et pas de retour ou très tardif de la Préfecture qui ne prévient pas à temps les directeurs en cas de fermeture de classe ou de l’école... quand il est prévenu...Coups de fils très tardifs aux familles, information relayée parfois le matin même faute de mieux... et la colère ou l’incompréhension des parents à gérer au milieu...

Le SNUipp a rappelé qu’il serait souhaitable, comme demandé à plusieurs reprises,qu’a minima un lien soit fait sur le site de l’IA pour rejoindre le site du rectorat pour permettre aux collègues de visualiser les écoles ou classes fermées.

Nous avons également rappelé qu’il était impératif de contacter les écoles avant 15 h30 s’il l’on souhaitait une information large et rapide des familles et que le dispositif actuel, via la Préfecture, restait trop lourd et inefficace dans beaucoup de situations.

Le Recteur s’est dit conscient des difficultés et de la situation et reconnu que le dispositif devait s’améliorer : il y a un véritable "embouteillage" des données l’après-midi au niveau de la Préfecture (qui recueille toutes les donnes sur la grippe, tous secteurs confondus) : recherche est faite pour alléger le traitement des données et le dispositif.

Une première rencontre qui a permis de présenter le SNUipp et de mettre en avant quelques points clés de l’actualité en cours. Le Recteur a reconnu le poids du SNUipp dans l’Académie et s’est engagé à nous recevoir si des questions le nécessitaient.

 

39 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.