www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Langues vivantes 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 novembre 2009

Enseignement des langues vivantes : le SNUipp réagit à la dernière circulaire de l’IA

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Nous venons de prendre connaissance de votre dernière circulaire relative à l’enseignement des langues vivantes.

Elle fait suite au retrait de 40 intervenants pour les classes de CE1. Son contenu nous surprend par certains aspects qui remettent en cause des éléments actés soit en CAPD, soit en CTPD.

L’ancrage en cycle 3 des collègues sur postes fléchés n’était qu’une préconisation, cela devient une obligation.

Il n’est pas concevable à cette période de l’année de désorganiser ainsi les répartitions pédagogiques.

Pour les collègues habilités mais qui ne sont pas sur poste fléché, il n’est pas question pour le SNUipp d’accepter que sur injonction de leur IEN, ils soient le cas échéant contraints d’enseigner la langue dans une autre classe que la leur, le décloisonnement doit se faire pour nous uniquement sur la base du volontariat de tous.

Vous indiquez que des enseignants non habilités qui s’estiment compétents peuvent enseigner les langues vivantes et le cas échéant demander une attestation suite à des visites de classe des conseillers pédagogiques.

C’est la fin des commissions d’habilitation qui sont pourtant régies par un texte officiel.

Vous ramenez les contrats des assistants étrangers à 6 mois ( sur 3 ans les assistants étrangers ayant des contrats de 9 mois vont disparaitre) et indiquez que les collègues qui ont un assistant étranger devront suivre un stage obligatoire qui les amènera à enseigner seuls l’année suivante.

Il est vrai que ce stage est inscrit au PAF, mais peu de collègues ont été alertés par leur IEN.

Pour les enseignants bénéficiant de l’intervention d’un professeur du second degré, le seul fait d’assister aux séances leur permettra d’assurer cet enseignement.

Pour finir vous décidez qu’une évaluation (une de plus) aura lieu en fin de CM2 à partir d’un outil départemental en cours d’élaboration.

Le SNUipp vous demande de réunir d’urgence une instance paritaire pour discuter de tous ces points :
- Ancrage au cycle 3
- Exigence en terme de formation
- Devenir des postes fléchés
- Pertinence d’une évaluation imposée
- Problème du décloisonnement
- Clarification des missions des assistants étrangers sur contrat de 9 mois ou 7 mois.
- Conséquences des 3 postes itinérants supprimés en carte scolaire sur la couverture départementale
- organisation des visios-conférences

Veuillez agréer, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, l’expression de mes salutations respectueuses

Gilles JEAN

Secrétaire Départemental

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.