www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Début de carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
7 septembre 2009

Stages pour les étudiants en Master : véritable parcours professionnel ?

Les décrets modifiants le statut des différents personnels d’enseignement et d’éducation, dans le cadre de la mastérisation, ont été publiés au JO du 29 juillet 2009 ! Inadmissible et révélateur d’un état d’esprit que compte bien, visiblement, poursuivre le nouveau Ministre de l’EN !

Cette décision, prise dans l’urgence pendant la période des congés, anticipe sur des points importants de la réforme, comme la place du concours et l’avenir des IUFM. Déni d’un véritable dialogue social... La Conférence des directeurs d’IUFM et la FSU l’ont vivement dénoncé.

Dans le cadre de la mastérisation des enseignants, le ministère prévoit des stages en observation, de pratique accompagnée et en responsabilité en M1 et M2. Cela sera mis en place à la rentrée 2010 : En M1 : des stages d’observation et de pratique accompagnée en binôme dans une classe. Ces stages peuvent être groupés ou filés en ne peuvent dépasser 108 heures. 50 000 stages sont prévus pour 100 000 étudiants. Ils doivent permettre une confrontation à la complexité du métier…

En M2 : des stages en responsabilité ne pouvant dépasser 108 h donnant droit à une gratification d’environ 3000 euros. Le ministère prévoit 50 000 stages destinés aux étudiants en M2. Les stagiaires en responsabilité seraient sous contrat par convention entre les Universités et les services académiques.

Mais, d’ores et déjà, dans le cadre de l’année transitoire (2009-2010), ces deux types de stages vont être proposés aux étudiants préparant les concours de l’enseignement :stage en observation et pratique accompagnée et stage en responsabilité.

Le SNUipp avait déjà fait part, à l’IA, de ses inquiétudes lors de l’audience de rentrée quant à l’organisation de tout cela, notamment dans la cadre du stage en responsabilité.

Vendredi matin, s’est tenu le Conseil d’école de l’IUFM où ont bien sûr été abordées ces questions.

Il est bien regrettable qu’aucun représentant des IA de l’Académie n’ait été présent.Le Secrétaire général du Recteur a tenu un discours purement comptable et bien loin des véritables défis que doit pouvoir offrir une formation professionnelle digne de ce nom, bien loin des réalités dans les écoles.

Mettre des étudiants, qui pour certains n’ont jamais été en contact avec des enfants, en responsabilité dans une classe (càd seuls face à des élèves) relève d’une totale incohérence et peut s’avérer lourd de conséquences pour l’étudiant, les enfants, le directeur de l’école et ses collègues.

Le SNUipp a rappelé son opposition face à la précipitation dans laquelle ces décrets ont été publiés et souligné que cette soit disant réforme s’accompagnait d’une suppression massive de postes et sans précédent dans l’EN (16 000), suppressions qui concernent essentiellement des stagiaires en Iufm. Enseigner est un métier qui s’apprend et qui ne peut se résumer à un simple compagnonnage !

Nous avons également rappelé que personne dans les écoles n’était au courant de tout cela !

Nous avons fait de nos grosses inquiétudes face au devenir du statut et rôle des IMF : le texte prévoit de faire appel à eux et aux maîtres d’accueil temporaires pour accueillir les étudiants en observation et pratique accompagnée.

Ces stages d’observation, déjà existants auparavant, sont certes un outil intéressant pour les étudiants. Reste à voir, comment, face au nombre d’étudiants qui se sont inscrits à l’IUFM, - la demande va être beaucoup plus nombreuse -, va s’organiser le travail considérable que cela implique pour les Imf...Le stage est prévu début octobre.

Concernant les stages en responsabilité, l’accueil des étudiants peut être fait dans "n’importe quelle classe".

Quel rôle du maître de la classe ?

Sur quels critères seront retenus les éventuels titulaires volontaires ?

Que feront-ils pendant que l’étudiant sera seul dans la classe ?

Quelles indemnités éventuelles prévues dans le cadre de cet accueil ?

Qui désigne l’enseignant ? Selon quels critères ? Volontariat ou non ?

Une décharge est-elle prévue pour assurer ces tâches ?

Quid de la capacité des lieux de stage ?

Quid du lien pourtant indispensable entre Université, formateurs ?

Quel accompagnement ?

Quel encadrement ?

Réponses provisoires :

- des stages de FC supplémentaires pour ces titulaires... mais aucun budget supplémentaire n’est prévu pour les assurer...
- remplacement des collègues T1 et T2 lors de leur FC... Rappelons que ces collègues sont pour beaucoup sur des postes fractionnés mais aussi des postes dans l’Ash ou autre...sans oublier les classes maternelles qui nécessitent une approche bien spécifique...

Comment envisager sereinement, pour les collègues et le directeur de l’école, (et pour l’étudiant lui même !), l’accueil d’un étudiant en responsabilité totale dans une classe (aussi soit louable la volonté ou les références professionnelles de cet étudiant) ? La "seule bonne volonté" des enseignants ne peut suffire ! Prendre une classe en responsabilité ne s’improvise pas ! Sans parler de la "réaction" éventuelle de certains parents...

Pas de précision pour l’instant sur les modalités de préparation et de suivi des stages…

Des conventions doivent être signées entre Iufm, Universités et IA pour définir notamment le cadre juridique...

Dans le cadre de cette année transitoire, si le stage en observation et pratique accompagnée est obligatoire pour les étudiants inscrits en Iufm, le stage en responsabilité, lui, ne l’est pas. Quelle équité ? Le Ministère a cependant prévu une rémunération de 3000 euros pour les étudiants qui le feraient...

Face au travail très important à fournir dans le cadre de la préparation du CRPE, les étudiants risquent d’être en "surcharge"...D’autant que, ce stage n’étant pas obligatoire, quid des cours à l’IUFM si certains étudiants sont en stage ? Comment "récupérer" les cours ? Comment travailler et se concentrer à quelques semaines des épreuves écrites... en ayant à charge la responsabilité d’une classe pendant 2 semaines ? La pertinence de ce stage pendant l’année de préparation ne s’explique pas ...Cela vient s’ajouter aux 495 heures inscrites au Plan de formation, augmentant la charge de travail de chaque étudiant.

Quels suivi et/ou visites pendant ce stage ? Quelle évaluation on non de ce stage ?

Une nouvelle réunion est prévue le 17 septembre à l’IUFM pour "affiner" le dispositif et élaborer, notamment une fiche d’information pour les étudiants et les enseignants... et faire le point sur le nombre éventuel d’étudiants concernés.

Ne nous voilons pas la face ! La volonté de supprimer l’année de formation professionnelle ... et les IUFM... est sous jacente.

Vous avez dit "formation" des maîtres ?! Et les élèves dans tout ça ?

 

45 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.