www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 septembre 2005

CTPD - 8 septembre 2005

Compte rendu du SNUipp

Déclaration du SNUipp

« Les travaux de ce jour se situent juste après un drame affreux qui vient de toucher un de nos collègues avec la perte de sa fille dans l’enceinte de l’école. Le SNUipp tient à lui apporter son entier soutien ainsi qu’à ses proches. Ils interviennent également après l’agression de plusieurs de nos collègues à l’école St Charles.

Cette brève parenthèse n’est valable que pour indiquer que, si nous relativisons, de fait, le contenu de ce CTPD, il n’en demeure pas moins que nous y accordons une très grande importance. De nombreuses écoles attendent d’ailleurs impatiemment vos décisions.

Un mot pour préciser que nous n’accepterons plus à l’avenir de siéger dans ces conditions, les documents de travail ne nous étant parvenus que mardi soir malgré l’important travail fourni par la DOS que nous remercions. Il faut savoir que le travail des délégué(e)s du SNUipp sur la carte scolaire se fait en lien direct avec les écoles qui nous transmettent le maximum d’éléments pour les défendre.. Pour le SNUipp, il s’agit bien d’ajustements de rentrée et la problématique essentielle reste celle des effectifs. La baisse de ceux-ci demeure, pour le SNUipp, une priorité notamment en maternelle.

Le Recteur a indiqué, dans sa conférence de presse, que l’objectif majeur était la réussite de tous les élèves. Pour entendre cela, nous pensons que le silence aurait été une meilleure chose. C’est une injure pour tous les collègues qui, au quotidien, travaillent, souvent dans des conditions difficiles, pour combattre l’échec scolaire. Pour toute réponse le Ministère répond par la mise en place du PPRE sans moyens supplémentaires et une avalanche d’évaluations. À ce propos nous vous demandons d’indiquer aux IEN que seule l’évaluation CE2 est obligatoire. Nous considérons le budget de l’Éducation Nationale trop insuffisant et en deçà de nos ambitions affichées pour l’École : malgré les 1000 maîtres supplémentaires, au niveau national, il reste dans le même temps, 46800 élèves de plus à accueillir.

La « dotation » allouée cette année a été de 0 poste !

Il ne vous reste aujourd’hui, pour le département des Alpes-Maritimes, que 9,5 postes, ce qui rend cette rentrée forcément difficile et surtout pas pacifiée, comme cela a pu être entendu ici ou là. Des écoles ont été ou sont occupées. Le SNUipp s’est rendu sur place systématiquement.

Partout, s’exprime l’exigence de meilleures conditions d’accueil des enfants.

La poussée démographique est, pour l’essentiel, circonscrite à l’école maternelle. Il n’est pas acceptable, pour le SNUipp, d’avoir des classes à 30 voire plus, norme inchangée depuis 15 ans. À cette époque, une action virulente de notre syndicat, avec l’appui des collègues, avait permis de passer de 35 à 30 élèves par classe. Mais à quel prix, puisque plusieurs directrices de maternelles avaient été sanctionnées financièrement.

Pour revenir à aujourd’hui, nous sommes décidés à défendre pied à pied chaque situation dans l’équité.

Même s’il s’agit d’ajustements, nous vous indiquons que demeurent dans ce département des difficultés dans le remplacement des maîtres, la direction d’école, la formation continue, l’enseignement spécialisé... Sur ce dernier chapitre, nous avons pris acte de votre volonté de continuer à travailler ce secteur, y compris en terme quantitatif.

Sur la méthode, nous nous étonnons de l’annonce ici ou là par certains IEN et/ou certains Maires de mesures déjà arrêtées. Ce n’est pas normal.

Les décisions de carte scolaire sont prises par vous même, après avis du CTPD et du CDEN. Vous savez que nous sommes dans un département où l’intervention politique est forte.

Mais les mêmes qui défendent telle ou telle école (nous les avons rencontrés lors de nos visites d’école) sont les mêmes qui votent les budgets d’austérité pour l’Éducation Nationale lors des séances à l’Assemblée Nationale... Vous avez pris quelques mesures anticipées. Nous avions indiqué notre accord à condition que cela soit indiscutable, équitable et que nous en soyons consultés. Vous l’avez fait et vous en remercions.

C’est dans un souci de transparence et d’équité entre les écoles que nous siégeons aujourd’hui, avec, toujours en ligne de mire un service public de qualité, ambitieux dans ces objectifs. »

Le détail des mesures arrêtées :

 Levées de blocages :

St Laurent Gare 1 et 2 - élémentaire

Cannes - Les broussailles élémentaire

Menton - la Condamine élémentaire

Contes - Ricolfi élémentaire

Drap village élémentaire

La-Colle-sur-Loup - Les brusquets maternelle

Nice - Ventabrun maternelle

Nice - Auber maternelle

 Fermetures :

Cannes vagliano élémentaire

Mandelieu Mistral maternelle

Nice Sainte hélène maternelle

 Ouvertures :

Carros Guillonnet élémentaire

Grasse Dracéa élémentaire +0,25 déch

Mougins - St Martin de Gioué élémentaire

Roquestéron élémentaire

Levens élémentaire

Valbonne Les campouns élémentaire

Ronchèse maternelle

Beausoleil Les copains maternelle (+0,25 décharge)

Carros Guillonnet maternelle (+ recherche d’une solution pour la décharge)

St paul de Vence maternelle (fonctionnement à l’élémentaire)

½ REGAD à St Cézaire

5 BD pour un an

 Autre décision :

Assistant d’éducation à Pierrefeu

 

42 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.