www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
29 juin 2005

Compte-rendu de la CAPD du 24 juin

Une CAPD fleuve qui a duré près de 5 h 30 ... où les élu(e)s du SNUipp ont joué pleinement leur rôle.

Une déclaration préalable a été faite par l’IEN d’Antibes, au nom d’un groupe d’IEN pour l’instant anonyme, relative à la situation de la circonscription de Vence et à son IEN. Il a mis en avant ce qui, pour eux, constituent une attaque en règle contre une personne et dénoncé l’attitude du SNUipp dans ce dossier, attitude jugée vindicative et purement agressive ne cherchant qu’avant tout à viser une personne. Le SNUipp a demandé de qui émanait exactement cette déclaration La déclaration annexée au PV sera signée. Il a rappelé que selon l’adage, il n’y a pas de fumée sans feu et que les centaines de collègues que nous avions rencontrés lors des différentes réunions exprimaient tous la même incompréhension, la même amertume, parfois bien sûr aussi la même colère. Les modalités d’action initiées par le SNUipp ne relèvent pas d’une méthode d’acharnement ni d’une attaque contre la personne. Bien au contraire, la volonté de renouer le dialogue reste intacte (nous lisons alors une lettre adressée à l’IA, faisant suite à la rencontre initiée par le SNUipp la veille au soir à Vence). Pour autant il est certain que le climat est très dégradé et que les collègues restent très inquiets quant à l’avenir et à la future rentrée.

- Mouvement à tire provisoire

531 participants, 324 ont obtenu un poste (soit 61.02%). Il reste donc 207 collègues sans poste (38.92 %). Le SNUipp a remercié les services de la DIPE et a rappelé l’important travail de fourmi effectué en amont, travail effectué aussi par les élus du SNUipp qui ont confronté au jour le jour les informations où les situations avec les personnels de la DIPE dans un souci d’effcacité et de clarté. Les demandes de délégations ont été étudiées. Certaines seront revues lors du groupe de travail des 28 et 29 juin. Concernant les IMF : le SNUipp a interrogé l’IA sur la manière de procéder qui a prévalu pour interroger ces collègues quant aux postes qui restent vacants. Réponse : des contacts téléphoniques ont été pris en collaboration avec l’IUFM. Nous avons regretté qu’un appel commun IA/IUFM n’ait pas été lancé dans toutes les écoles afin que tout le vivier puisse être potentiellement contacté. L’IA s’est engagé l’an prochain.

- Intégration dans le corps des PE par liste d’aptitude. 108 demandes pour 120 places. Barème du dernier intégré :

48.906

A noter une nette baisse des demandes et du contingent (293 demandes en 2004, 283 en 203, 342 en 2002). Il reste 1100 instituteurs dans les AM. Le SNUIpp a évoqué son inquiétude face aux perspectives d’intégration en 2007, déjà repoussées en 2008, les causes étant liées aux nombreux collègues qui n’auront pas leurs 15 ans de services actifs et au problème du logement.

- Hors-Classe Contingent de 7 places + 19 départs à la retraite : 26 collègues ont donc pu accéder à la hors classe. Le SNUipp a rappelé le système injuste qu’impliquait la création même de la hors classe, lié notamment au blocage des notes.

- Plan de formation continue (2005-2006)

Le futur PDF a été présenté, ces nouveaux documents faisant suite au conseil de formation du 28 avril dernier où le SNUipp avait tenu toute sa place, en intervenant fréquemment. Nous avons exprimé notre vif regret qu’aucune autre réunion préparatoire à cette CAPD n’ait eu lieu, ce qui aurait permis sans nul doute de confronter les points de vue et d’améliorer ce PDF qui, pour le SNUipp ne correspond pas aux attentes et remarques exprimées lors du conseil de formation. L’IA a pris acte de notre remarque et précisé qu’il avait effectivement manqué une étape dans l’élaboration de ce PDF. Nous avons également regretté que les documents étudiés à cette CAPD n’indiquent pas le style de remplacement prévu pour chaque stage ... ou le non remplacement. C’est une donnée qui pour nous est importante, notamment lorsqu’il nous est répliqué que le nombre de départs en stage augmente ... sans pour autant affiner qu’il s’agit surtout d’une augmentation de départs en stages non remplacés... Nous avons également pointé plusieurs points qui ne répondent pas aux éxigences que nous avions portées :
- le SNUipp s’est dit fortement déçu du manque d’ambition pour les stages destinés aux collègues entrant dans le métier. Toujours rien pour les T2 (alors que 2 semaines sont prévues dans les textes ministériels).
- 1 semaine de stage pour les T1 dont une 1/2 journée consacrée à l’enseignement Anglais alors même que les textes prévoient 3 semaines. Le SNuipp a rappelé son exigence d’appliquer les textes.
- De même l’information (2 mercredi matins) donnée aux collègues recrutés sur la LC ne nous convient pas !
- Nous avons également dénoncé le manque trop important de stages “EPS” (3 en 2004, 1 en 2005) ou “Arts” (4 en 2004, 2 en 2005) ... alors même que ce sont les stages les plus sollicités par les collègues. Cela peut être lié au trop grand nombre de stagesdans le domaine de l’Anglais, ou encore à des stages déjà programmés en 2004 et réinscrits en 2005 alors même que le nombre de candidatures avait été très faible.
- De même, nous avons dénoncé le déséquilibre entre le cycle 1 et les cycles 2 et 3, mieux servis en 2005. Nous avons demandé que soit inscrite une formation spécifique pour les REGAD et les maîtres-formateurs.
- A notre question d’organisation de stages délocalisés (liés aux frais de trajets très importants pour les collègues, les frais de remboursement étant devenus quasi inexistants), l’IA nous a confirmé que certains le seraient. A noter que suite à une question et une demande du SNUipp les stages hors temps scolaire ne seront plus comptabilisés dans le contingent formation continue des personnels. Nous avons également dénoncé l’annulation de 2 stages, ceci étant lié à un manque de finances. Là aussi, nous avons regretté fortement de ne pas avoir été associé dans ces choix. L’IA a rappelé quant à lui ses priorités et les axes imposés par le Ministère : maîtrise de la langue, enseignement des LV, gestion de l’hétéogénéité, travail en équipe. Ce qui, pour lui, explique les choix opérés dan ce PDF. Le CTPA doit se réunir le 5 juillet prochain pour entériner le futur PDF.

-INEAT/EXEAT

80 demandes d’inéat et 41 exéat (tous accordés). L’IA nous a annoncé qu’au vu du surnombre prévisionnel à la rentrée (60 et 70 collègues), il ne souhaitait pas procéder à des intégrations par inéat actuellement. Le SNUipp est intervenu, chiffres à l’appui, pour lui rappeler notamment qu’y compris l’an dernier où le surnombre était beaucoup plus important, les AM avaient malgré tout recruté 15 collègues sur la LC. Le SNUipp a rappelé la situation très difficile (sociale, médicale...) de nombreux collègues actuellement dans l’attente d’un inéat et demandé une ouverture même symbolique des intégrations.

- Organisation du temps partiel (posées par le SNUipp) Une circulaire d’IEN était en effet arrivée dans certaines écoles du département mettant en avant l’obligation à la rentrée 2005 de fonctionner par journée entière. L’IA dans un premier temps a confirmé cette information : obligation de fonctionner par journées entières et possibilité de journées entières consécutives ... soit le jour et la nuit entre ce qui était préconisé par ses prédécesseurs où l’exception devait être le travail par journée entière. Le SNUipp a vivement dénoncé le caractère obligatoire quelques jours avant la sortie des classes alors même que de nombreux collègues ont pris des dispositions (enfant, santé). Décision justifiée par des problèmes purement financiers liés à la mise en place de la LOLF.Nous avons demandé que la souplesse soit de mise afin de faciliter au mieux le travail des enseignants et l’intérêt des enfants. L’IA a accepté de repousser cette décision à la rentrée 2006, donnant suite aux arguments du SNUipp quant à la précipitation et à la difficulté d’apprécier cette mesure. Pour autant il maintient le cap pour la rentrée 2006. Affaire à suivre. Le SNUipp a dénoncé le fait que cette annonce ait été faite sans aucune concertation. L’IA a reconnu qu’il aurait dû nous consulter. Par ailleurs, la question de l’incompatibilité d’un temps partiel avec une classe de CP a été posées. L’IA a rappelé qu’il s’agissait d’une recommandation et non d’une interdiction.

- Ecole des Neiges et de la Mer

Nomination des directeurs. Le SNUipp a demandé qu’il y ait un appel commun IA/Conseil Général. L’IA a fait une demande auprès du Conseil Général afin de siéger dans les commissions d’entretien. A suivre. Postes vacants option G Le SNuipp a proposé de les transformer pour un an poste de ZIL. Certains IEN souhaitent les utiliser comme postes d’adaptation. A suivre.

- Postes à profil / classe relais

Le SNUipp a fait état d’une mauvaise présentation de ces postes à profil puisque l’appel à candidature adressé dans les écoles ne comporte qu’une même fiche descriptive pour 3 postes fortement différents. Nous avons également dénoncé les conditions d’accueil à Nice de ces enfants dans des locaux étroits et peu propices (la pause est prise dans la rue...), le manque important de secrétariat, des conditions de travail très pénibles pour les enseignants face à un public très dur...

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.