www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / RASED-ASH 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 novembre 2008

Les psychologues de l’Éducation nationale dénoncent "une attaque en règle de [leur] métier" par un syndicat de psychologues libéraux

Plusieurs organisations représentant les psychologues de l’Éducation nationale dénoncent, dans un communiqué du 24 octobre 2008, "l’attaque en règle formulée par le Spel" (Syndicat des psychologues en exercice libéral) à leur encontre. Dans une lettre adressée le 17 juillet 2008 aux IA, aux ministres de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de la Santé, Mireille Bouskéla, présidente du Spel, accuse les psychologues de l’Éducation nationale de s’attribuer "deux métiers à la fois : celui du psychologue scolaire (...) et celui du psychologue clinicien".

"Cette lettre de huit pages est trop à charge pour être fondée", s’indigne la secrétaire de l’Afpen (Association française des psychologues de l’Éducation nationale), Christine Plouzennec,. "Le Spel a l’impression que les psychologues de l’Éducation nationale prennent une partie de la clientèle des psychologues libéraux. C’est faux ! L’école n’est pas un lieu de soins. Lorsqu’un enfant a besoin d’une thérapie de long terme, nous l’orientons vers un professionnel libéral ou vers une institution, selon le choix des parents."

Se prévalant de "compétences spécifiques que les titulaires du Deps (Diplôme d’État de psychologie scolaire) de psychologie scolaire ne peuvent que malaisément revendiquer faute d’une formation adaptée", le syndicat de psychologues libéraux accuse les psychologues scolaires de faire passer des tests "confinant à l’enfermement, voire à la manipulation psychique de l’enfant par le système scolaire", qui le priverait de "la vision objective issue d’une consultation extra-scolaire par un tiers symbolique".

"C’est la première fois que nous sommes victimes d’une attaque aussi virulente", reprend Christine Plouzennec. "Or, les psychologues de l’Éducation nationale sont des psychologues à part entière. Nous n’en avons pas le statut car à l’heure des suppressions de postes, le ministère de l’Éducation nationale refuse de créer un nouveau corps de fonctionnaires."

Les signataires du communiqué du 24 octobre 2008 sont : l’Acop, l’AEPU, l’Afpen, le Collectif Copsy, le Snes-FSU, la FFPP (Fédération française des psychologues et de psychologie), Psyclihos (Psychologues cliniciens hospitaliers), la SFP (Société française de psychologie), le SNPSY-EN (Syndicat national des praticiens en psychothérapie, Unsa-Éducation) et le Snuipp-FSU.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.