www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Début de carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
13 octobre 2008

Maquette du concours 2010

Des infos sur la maquette parue à ce jour le lundi 13 octobre.

Les nouveaux concours enseignants devraient comprendre quatre épreuves. Le concours de recrutement de professeurs des écoles, comprendra deux épreuves écrites d’admissibilité en "français et culture humaniste" et "mathématiques et culture scientifique et technologique". Ces deux épreuves de 4 heures et de coefficient 2 permettront d’évaluer la manière dont le candidat "réinvestit les connaissances disciplinaires acquises au cours de sa formation dans l’étude des programmes de l’enseignement primaire" et sa capacité à "mener une réflexion sur l’épistémologie et l’histoire des disciplines concernées. Cet aspect pourra faire l’objet d’une question spécifique dans l’une des deux épreuves d’admissibilité.

Les deux épreuves orales d’admission (coefficient 3) consistent en une leçon et une épreuve d’entretien avec le jury, qui comportent toutes deux 3 heures de préparation et 1 heure d’exposé et d’entretien avec le jury. En français, le candidat présente une composition à partir d’une analyse de texte (deux à cinq pages) ou produit une note de synthèse de dossier portant sur un thème de littérature, d’histoire, de géographie, d’histoire des arts ou d’éducation civique et morale. Il est également amené à traiter de questions dans les domaines de la grammaire, de l’orthographe et du lexique en relation avec le texte ou le dossier.

L’épreuve "mathématiques et de culture scientifique et technologique" comporte deux parties : "deux ou trois problèmes de mathématiques" et une analyse de document "à caractère scientifique". Ces deux épreuves écrites peuvent donner lieu à une question portant sur l’épistémologie ou l’histoire d’une des disciplines concernées.

ADMISSION. À l’oral, la leçon (3 heures de préparation, 1 heure d’exposé et entretien avec le jury, coefficient 3) sera "replacée dans sa progression disciplinaire et dans le déroulement d’une journée de classe dont le candidat précisera l’organisation". Le sujet de la leçon, tiré au sort par le candidat, est extrait du programme d’une des disciplines enseignées à l’école primaire et précise le niveau de classe concerné. Il s’agit de faire "apparaître les connaissances et la culture du candidat dans le domaine disciplinaire de la leçon, sa capacité à concevoir et organiser un enseignement dans une classe de l’école maternelle ou élémentaire et à expliquer et justifier ses choix pédagogiques et didactiques".

La seconde épreuve d’entretien avec le jury (3 heures de préparation, 1 heure d’exposé et entretien avec le jury, coefficient 3) prend appui sur un dossier (étude de cas ou textes) fourni par le jury, portant sur les "aspects concrets du fonctionnement du système éducatif". L’exposé est une analyse du dossier, tandis que l’entretien avec le jury permet de vérifier les connaissances du candidat "relatives aux valeurs et aux exigences du service public, au système éducatif et à ses institutions et de manière plus générale à son aptitude à exercer le métier de professeur des écoles.

Pour pouvoir être recrutés comme professeurs des écoles, les candidats devront en outre justifier de quatre attestations (nage, secourisme, C2i et maîtrise d’une langue vivante étrangère au niveau C1).

Le contenu précis des épreuves, leur durée et les coefficients seraient définis ultérieurement pour chaque type de concours dans le cadre d’un groupe de travail sur la maquette des concours.

"Trois semaines ou un mois" : c’est l’objectif que s’est fixé le ministère de l’Éducation nationale pour aboutir à une "version définitive" des nouvelles maquettes des concours enseignants présentées. D’ici à trois semaines, une fois que le groupe d’experts aura fait son travail de proposition, le ministère transmettra les documents aux organisations syndicales.

MISE EN CONFORMITÉ JURIDIQUE AU PRINTEMPS 2009

Un groupe de travail, piloté par l’Enseignement supérieur, s’emparera de la maquette des concours pour "affiner" les propositions sur les masters. Le ministère de l’Éducation nationale affirme qu’il était nécessaire de caler les nouveaux concours, avant de réformer les masters.

Un autre chantier s’impose, celui de la mise en conformité juridique. Le ministère vise une mise à jour complète des textes réglementaires qui régissent les premiers et second degrés pour "la fin de l’année 2009", et une "publication de l’ensemble du dispositif réglementaire au printemps 2009".

 

43 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.