www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
20 mai 2005

Compte-rendu de la CAPD du 19 mai

Cette réunion a été particulièrement dense au vu de l’ordre du jour. Elle s’est déroulée dans un climat cordial, même si des points de désaccords ont donné lieu à d’âpres discussions.

-Mouvement 2005 :

1850 participants,45% de satisfaction sur le voeu 1. Du mieux dans le fonctionnement du serveur.A noter le gros travail en amont des services de la DIPE et du SNUipp qui par leurs échanges ont permis d’avoir le jour de la CAPD un document fiable. Des problèmes informatiques (libérations de postes, etc...) ont été corrigés jusqu’au dernier moment. Nous ne redirons jamais assez le rôle primordial des remontées des écoles et des collègues au syndicat qui nous permettent de jouer pleinement notre rôle d’élu. Quelques remarques sur les résultats :

Direction d’école :

30 postes restés vacants, un léger mieux par rapport à l’année dernière (39)
- 16 en élémentaire, 12 en maternelle, 2 classes uniques.

Conseillers pédagogiques :

un nouvel appel à candidature va partir avec obligation de participer à un entretien.

IMF : 15 postes sont restés vacants. Les lauréats du CAFIMF 2005 sont contactés par l’IA pour savoir s’ils acceptent une nomination à titre définitf sur ces postes. Si c’est la cas, il y aura cascade.

Postes fléchés anglais :

6 postes vacants qui seront banalisés au mouvement à titre provisoire.

Directions d’écoles spécialisées :

2 postes vacants, Maison de l’Enfance à la Trinité et Centre Spécialisé Henri Matisse à Nice. Des appels à candidature ont été lancés.

Clis :

14 postes vacants, situation préoccupante. 31 nominations à titre provisoire.

ZIL - AIS :

10 postes vacants. Postes option G : 10 postes vacants, ce qui est énorme.

Psychologues : 5 postes vacants

Congés formation professionnelle :

Le SNUipp a dénoncé la dotation allouée au département qui reste largement insuffisante eu égard les besoins exprimés (162 mois au lieu de 168 mois en 2004), en hausse constante. Nous avons également dénoncé l’absence totale de possibilités de congés de mobilité, et ce, depuis plusieurs années maintenant qui ampute d’autant les possibilités, déjà bien minces, de reconversion des collègues.

Suite aux interventions du SNUipp, des erreurs ou anomalies ont pu être corrigées en amont de la CAPD, et ce dans un souci d’équité et de transparence entre tous les collègues.

Les candidatures ont été classées en 3 catégories (début ; milieu ; fin de cursus).

Les 3ème et 4ème demandes consécutives (qui n’avaient pas abouti) ont été traitées en priorité (même si le nombre de mois alloué n’a pas suffi à toutes les satisfaire). L’AGS a départagé les candidats dans chaque catégorie.


Annulation de permutations :

elles ont toutes été acceptées. 7 collègues ne viendront pas dans les Alpes Maritimes et 2 resteront. Reste à régler le problème de 2 collègues en détachement dont la permutation avec celui-ci n’est pas compatible.


Poste de coordonateur auxiliaire de vie scolaire :

7 candidatures, toutes avec avis favorable. C’est le barème qui a départagé les collègues. La nomination est à titre définitif.


Maison d’arrêt de la prison de Grasse :

4 candidats, 2 avis défavorables et 2 favorables.

Direction d’école spécialisées :

15 candidats pour les écoles d’application ou spécialisées, 5 candidats retenus.

Direction de SEGPA :

5 collègues présents à l’entretien, un avis défavorable.


Réadaptation :

5 collègues sont maintenus en réadaptation, 6 y entrent et 7, faute de place suffisante, en sortent. A noter que le SNUIPP a, à nouveau protesté contre le peu de postes de réadaptation qui n’a pas évolué depuis 20 ans, alors même que le nombre d’enseignants doublait.


Frais de déplacement :

un groupe de travail sur ceyye question est prévu le 27 mai. L’IA annonce qu’il est en capacité de doubler le budget alloué en km et en indemnités repas. A noter que rentrent dans cette enveloppe les personnels qui n’ont pas droit à l’ISSR ( MAI, CCPE, Animateur sciences et langues vivantes, CRI, coordonnateur AVS), plus à la demande du SNUIPP, la totalité des RASED. cette réunion a pour but d’élaborer des critères avec la volonté que tous aient leur enveloppe allouée en début d’exercice.


Ecoles des neiges et de la mer :

le SNUIPP a appris que le Conseil Gérnéral allait proposer à l’IA de modifier l’article 3 de la convention liant ces deux administrations. Il s’agit ni plus ni moins pour le Conseil Général de modifier le texte en indiquant que les directeurs ne seraient plus désormais obligatoirement des enseignants. Le SNUIPP a demandé instament à l’IA de ne pas signer cette convention pour plusieurs motifs :le label "école" si le directeur n’est pas un pédagogue n’a plus de sens, on se dirige si la convention est signée vers des centres d’hébergement et non plus des écoles et surtout nous voulon éviter que le payeur ( Conseil Général) soit l’employeur. L’IA a indiqué que pour l’instant rien n’était fait et qu’il se donnait une phase de réflexion. A noter que les directeurs actuellement en détachement au Conseil Général sont toujours payés par l’Education Nationale, ce qui est tout à fait anormal. L’IA n’est pas la vache à lait de M. Estrosi.


Notation des personnels :

Lors d’une audience récente, l’IEN adjoint à l’IA nous a répété à 3 reprises que la grille de notation départementale n’existait pas. Le SNUIPP a fait la démonstration du contraire s’appuyant sur les délibérations d’une CAPD 2001. Il n’y a donc pas d’équivoque. Des collègues contestent actuellement leur rapport d’inspection, notamment dans le secteur de Vence. Ces rapports vont être réétudiés. L’IA a indiqué qu’il allait informer les nouveaux IEN de la bonne utilisation de cette grille.


USEP :

Chacun a pu constater que l’USEP n’a pas fonctionné cette année. Même la grande fête de fin d’année est annulée. Nous n’allons pas rentrer ici dans les détails des dysfonctionnements non imputables à la nouvelle équipe dirigeante. Il est toutefois anormal que les frais engagés par les écoles pour s’affilier à cet organisme n’aient pas pu être utilisés à leurs fins initiales. Rappelons que ce coût est supporté par les familles. Le SNUIPP a demandé à l’IA qu’une note d’information soit envoyée aux écoles pour faire le point sur la situation. Un appel à candidature sera lancé sur le poste "USEP" mis à disposition par le Ministère. De nombreuses écoles demandent le remboursement, le SNUIPP les soutient. Espèrons que l’USEP pourra à nouveau fonctionner correctement l’an prochain.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.