www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Les programmes  

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 avril 2008

Nouveaux programmes : témoignages d’écoles des Alpes- Maritimes

Ces programmes semblent conçus à partir de lieux communs sans cadre théorique. Nous ressentons une rupture totale avec la recherche, ce qui tend à faire disparaitre toute notion de pédagogie et de didactique. On le constate notamment dans la démarche proposée pour l’acquisition du langage en maternelle ou celle de l’apprentissage des outils de la langue et des mathématiques.

Toute notion d’apprentissage semble par ailleurs décontextualisée. On ne voit plus apparaitre le concept de transversalité.

Il est question de liberté pédagogique mais les horaires sont diminués et les programmes sont alourdis. Il en ressort que la pédagogie ne peut être que celle du rabâchage, le temps de la mise en résolution de problèmes des élèves n’est plus laissé.

Il est demandé à l’élève de produire un résultat et on omet de lui laisser la place pour construire son savoir : L’école n’apprend plus à l’élève à penser, à réfléchir, à s’ouvrir au mode et à la culture.

L’approche de la morale est présentée comme un concept abstrait alors que l’on sait qu’elle doit se construire collectivement sur des situations vécues ensemble pour qu’elle prenne sens. La démagogie ressentie entraine par ailleurs de nombreuses incohérences. On ressent, par exemple que « Devenir élève » signifie entrer dans une uniformité sans place pour la différence. Paradoxalement, il faut intégrer tous les enfants avec leurs handicaps, leurs troubles. S’il n’y a plus de place pour la différenciation pédagogique, comment faire alors ?

Sur le terrain, nous, enseignants, sommes les premiers témoins de l’échec scolaire. Nous avons le souci quotidien de faire face à ce constat mais depuis Jules Ferry, la société a évolué, et les besoins des élèves, futurs citoyens, ont changé. Ces programmes d’apparence passéistes, ne nous paraissent pas adaptés. Il nous aurait semblé plus judicieux de conserver les ambitieux programmes 2002 tout en prévoyant de donner des moyens pour former les enseignants. En d’autre terme, Il aurait fallu leur donner les outils nécessaires pour les appliquer et les exploiter à la hauteur de leur valeur.

L’équipe enseignante réunie en conseil des maîtres vendredi 28 mars


Les programmes 2002 nous semblent tout à fait valables. Les enseignants sont las des changements de programmes à chaque changement de gouvernement. Nous souhaitons que la formation initiale et continue soit valorisée et améliorée en qualité et en quantité, .que le travail en équipe soit davantage valorisé, qu’il y est plus de maîtres que de classes dans chaque école, que le RASED soit renforcé et les effectifs allégés surtout en maternelle.


 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.