www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
13 mars 2008

CAPD du 11 Mars 2008 : les élu(e)s du SNUipp vous rendent compte.

Une Capd où les élu(e)s du SNuipp ont une nouvelle fois assumé pleinement leur rôle, forts du travail préparatoire mené en amont. A l’ordre du jour :

1) Départs en formation aux différentes options du CAPA-SH.

Le SNUipp a fait état de plusieurs remarques préalables. Concernant le nombre de candidats, il est à l’identique par rapport à l’année passée (de –30 si l’on compare avec 2004) Les années se suivent, et malheureusement se ressemblent… l’ASH n’attire pas les vocations… il faudrait enfin que le Ministère s’interroge fortement sur cette question.

Une très bonne surprise, c’est le nombre de demandes pour l’option D, 17 demandes soit le double de l’année passée (1 avis défavorable…). Au vu des postes vacants, nous avons demandé évidemment la totalité des départs en option D.

Un gros point noir, l’option F, toujours en chute libre : 4 candidats, dont un avis défavorable.

Nombre de candidats à l’identique depuis 4 ans... Il faut cependant attendre la Capd dans le Var pour voir si la formation dans cette option peut être réellement ouverte (groupe de 8 collègues nécessaire).

L’option E chute aussi par rapport à l’année passée : 12 demandes, (-7 candidats) mais cela peut s’expliquer par le fait qu’elle se tienne pour grande partie à Draguignan l’an prochain.

2 candidatures en option A, mais pas de PV.

5 candidatures en option C : le SNUipp a répertorié des PV. Nous avons donc demandé 2 départs. Malgré notre insistance, l’IA a décidé d’un seul départ dans cette option.

L’option G compte 9 demandes (dont un avis défavorable), nous répertorions 8 besoins, et avons demandons 6 départs dans cette option. L’IA ne nous a malheureusement pas suivi, arguant notamment du coût de la formation sur Aix.

Quelques explications du SNUipp, sur la désaffectation des candidats :

L’érosion constatée d’année en année doit interpeller l’IA et plus généralement le Ministère.

- pénibilité de l’exercice du métier sur poste spécialisé, et non reconnaissance du Ministère pour les enseignants spécialisés (en terme de salaire et de conditions de travail). La commission Pochard est à cet égard très révélatrice : si elle n’a quasiment rien dit sur les enseignants du 1er degré, elle est restée totalement muette sur ceux de nos collègues qui sont spécialisés…

- la formation CAPA-SH elle même, avec ses seulement 400 heures, qui demande de cumuler la classe + la formation + le mémoire à élaborer… une année bcp trop dense selon ce qu’en disent les stagiaires

- des questions propres au département : le choix du calendrier ramassé sur 6 mois (alors que le texte permet d’aller bien au delà… avec un rendu des mémoires début mars…Alors que dans d’autres Académies, le choix est fait de prévoir l’ouverture de la session en septembre jusqu’en décembre.

Nous avons demandé que désormais le CTPD soit saisi de ces questions, comme que les textes l’indiquent. Accord de l’IA pour présenter le plan de formation dans cette instance.

La répartition des postes pour les différentes options du CAPA-SH est la suivante :

28 départs au total = à 2007).

- Option A : 2 candidatures / 0 départ

- Option B : 0 candidature

- Option C : 5 candidatures / 1 départ

- Option D : 15 candidatures /15 départs

- Option E : 12 candidatures / 6 départs

- Option F : 3 candidatures / 3 départs

- Option G : 8 candidatures / 3 départs

Le SNUipp a prévenu l’ensemble des collègues.

Pour rappel, celles ou ceux qui sont retenus à la formation au Capa-Sh doivent participer au mouvement (ouverture du serveur IProf à compter du 31 mars) en demandant un poste dans l’option correspondante. DOUBLE au SNUipp.

2) Positions d’activité et Temps Partiels.

- Toutes les demandes ont été acceptées par l’IA (disponibilité, CPN, réintégration, reprise à 100%).

- De même pour les demandes de temps partiel : 50 et 75%

Pour rappel : la circulaire sur les mi-temps annualisés devrait être en ligne sur le site de l’IA en fin de semaine.

3) Baisses de note de deux collègues.

4) Poste SAPAD (poste à profil).

Un collègue a été nommé (plus fort barème) pour prendre ses fonctions dès la semaine prochaine.

La nomination se fait à titre provisoire.

5) Ineat/exeat PE2 Var/AM (échanges nombre à nombre).

Le SNUipp s’est félicité que ces échanges puissent à nouveau avoir lieu. Toutes les situations n’ont malheureusement pu être réglées au vu du nombre important de demandes : 27 pour retourner dans le Var contre 5 pour revenir dans les AM.

Seuls 5 échanges ont donc pu être faits. Le barème pris en compte correspond à celui utilisé dans le cadre des permutations informatisées (dont 2 dossiers sociaux).

Questions diverses posées par le SNUipp.

1) Recrutements sur la liste complémentaire.

Le SNUipp est à nouveau intervenu sur ce point. Nous avons à nouveau fait état des nombreux postes vacants que nous avons recensé ainsi que des énormes problèmes de remplacement récurrents dans les écoles du département (notamment stages de formation T2). Malgré notre insistance appuyée , l’Ia des AM a décidé de demander seulement 4 nouvelles possibilités de recrutements au Recteur... sans pour autant nous annoncer clairement le nombre de postes vacants qu’il recensait à ce jour. Cela est pour nous en deça des besoins réels et ne permettra pas de faire face correctement aux besoins dans les écoles.

2) Rapports d’inspection et confidentialité.

Le SNUipp a demandé à ce que les rapports d’inspection soient adressés de manière plus anonyme aux collègues dans les écoles. En effet, ces rapports parviennent parfois dans une simple enveloppe adressée au directeur, qui, de bonne fois, va de fait ouvrir.

Pour le SNUipp, ce sont des documents confidentiels qui ne concernent que le seul collègue.

L’IA va demander aux Ien (dont certains étaient présents) à envoyer ces rapports d’inspection dans les écoles en apposant la marque "confidentiel" sur l’enveloppe et en l’adressant nominativement à l’intéressé. Dont acte.

3) Stages T2

Le SNUipp a rappelé en préalable la non-application des textes officiels (2 semaines de stages prévues dans les textes, 1 seule semaine dans les AM).

Nous avons refait état des problèmes de remplacement qui n’ont pas permis ou ne vont pas permettre le départ de tous ces collègues. Nous avons signalé les remontées catastrophiques du terrain où, selon les cas, il est "conseillé" de rester en classe faute de remplacement, ou au contraire les T2 sont convoqués sans remplacement obligeant de fait les collègues de l’école à se répartir les enfants dans les classes ; dans d’autres cas, certains T2 sont convoqués mais pas la totalité ; parfois aussi, ce sont les T2 eux-mêmes qui s’auto-censurent, faute de remplacement, ne voulant pas léser collègues et élèves ; aujourd’hui encore, deux T2, actuellment en stage sans remplacement, sont "rappelés" à l’école Jeudi et Vendredi...

Il est impensable que ces stages s’organisent de cette manière là sans harmonisation départementale. Le SNUipp avait demandé de prendre toutes les dispositions pour assurer le départ effectif des collègues T2 en formation, comme le prévoient les textes et permettre ainsi un traitement équitable entre tous. Il est inadmissible que le choix du départ en stage repose sur les épaules du T2 !

Nous avons rappelé qu’une fois de plus ce sont les collègues dans les écoles et notamment les directeurs qui ont du gérer les interrogations, voire les colères des parents lorsque le T2 n’était pas remplacé.

Nous avons demandé à ce que l’IA identifie les T2 qui n’auraient pas pu bénéficier de cette semaine de stage. Accord de l’IA.

L’IA a reconnu les grosses difficultés que le maintien de ces stages avaient généré et a donc décidé de reporter les sessions de stages T2 qui restaient à mettre en place (prévues initialement du 25 au 28 mars + en avril).

Il a d’autre part fait état de la nécessité de mener une réflexion sur les modalités de départs enstage pour ces personnels pour l’an prochain (remplacement par les Pe2 ? ...ce qui réduirait de fait la FC des autres collègues titulaires...A suivre de près.

A la demande du SNUipp, un groupe de travail va se réunir prochainement pour étudier les possibilités de report de dates des stages T2 restants et identifier les collègues qui n’auraient pas bénéficier de cette formation.

-  Postes RAR

Interrogé par le SNUipp sur leur devenir, l’IA a dit qu’il allait tout faire pour essayer de les maintenir.A suivre au CTPA. Concernant le financement de l’accompagnement éducatif dans les collèges, l’IA a indiqué qu’il serait assuré jusqu’à la fin de l’année.

- devenir du poste de CP EPS de Nice 5 suite à appel infructueux :

il n’ y aura pas de nouvel appel à candidature.

- mise en place des cours de rattrapage pendant les vacances.

Le SNUipp a dénoncé la précipitation malheureusement coutumière du gouvernement qui se fend d’une circulaire sans se préoccuper des retombées sur le terrain.

Le SNUipp a vivement dénoncé le dispositif en lui même totalement inadapté et injuste, sauf à admettre que par un coup de baguette magique avec 45 heures de stage (3 X 15) on va résoudre des problèmes qui perdurent depuis de longues années et auxquels se sont déjà attaqués les enseignants successifs des enfants concernés et le RASED.

Rentrer dans ce dispositif, c’est admettre à terme la disparition des RASED, admettre que les suppressions de postes puissent être compenser par des heures supplémentaires, admettre que désormais on pourra travailler sur ordre du ministère pendant les vacances par exemple en formation continue, admettre que le volontariat pourrait se transformer en obligation.

Ne faudrait-il pas en premier lieu remplacer efficacement les maîtres malades avant de promouvor un dispositif soit-disant miracle.

Le SNUipp n’a pas vocation à se substituer à l’administration sur les problèmes d’organisation de ces stages.

Nous avons tout de même relayé les interrogations et les oppositions des collègues.

- Quid de la responsabilité notamment du directeur ?
- de l’organisation des cantines ?
- Quelles écoles seront choisies ?
- Y a -t-il une convention d’occupation des locaux ?

L’IA a d’ailleurs reconnu qu’il avait lui même peu d’informations et est resté très évasif, évoquant une "Foire aux questions" sur le site de l’IA prochainement ...

Nous conseillons aux collègues d’interroger les Ien par écrit.

Le SNUipp a rappelé à l’IA ses consignes syndicales.

Le SNUipp-FSU appelle donc tous les collègues à ne pas entrer dans ce dispositif .

Il appelle les collègues de CM1 et CM2 à ne pas remplir le bilan de compétences.

Il appelle les directeurs à renvoyer les parents vers l’IEN pour toutes demandes de renseignements et à ne pas signer la lettre aux parents. Ne pas ajouter d’avenant au projet d’école qui engagerait la responsabilité du directeur.

Ce n’est pas lui l’organisateur.

Faisons très attention à ce que l’entrée dans ce dispositif implique pour l’avenir ...

- point de situation sur l’organisation de la semaine scolaire avec la suppression de samedi matin

Le SNUipp a fait part de l’opposition et des difficultés de nombreuses écoles à organiser cette demi-journée le Vendredi 28 Mars après-midi. La date est sans nul doute mal choisie : une fois encore ce sont les collègues et les directeurs qui supportent les réactions et interrogations des parents...Le risque est fort de voir ce matin là un absentéisme marqué des élèves...

L’IA a répondu qu’elle était obligatoire et que les enfants devaient être libérés.

Le SNUipp est en train de travailler sur un document revendicatif qui sera envoyé aux écoles.Ce document amendable sera envoyé ensuite aux IEN en lieu et place du document ministériel.

Par ailleurs nous ferons parvenir aux écoles prochainement un matériel de masse à distribuer aux parents.

 

31 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.