www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Alpes-Maritimes

Vous êtes actuellement : La carrière 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
7 juin 2007

Seconde carrière : le Ministère se moque des enseignants.

La seconde carrière des enseignants a été prévue par la loi de réformes des retraites de 2003 (article 77), et présentée comme une contrepartie à l’allongement de la durée de l’activité professionnelle. François Fillon avait alors promis une reconversion dans la Fonction Publique pour un millier d’enseignants chaque année, ce qui avait suscité une forte attente.

Les textes réglementaires, publiés en 2005, n’avaient à ce jour reçu aucun début d’application. Aujourd’hui, le ministère propose aux enseignants une liste de moins de 50 postes, répartis sur l’ensemble du territoire, dans une quasi clandestinité. Il a en effet choisi de confier aux rectorats la publication de la liste nationale, en vue d’une présélection des candidatures. Tous ne l’ont pas fait. La plupart de ceux qui l’ont fait se sont limités à la publication de la liste sur leurs sites sans diffuser aucune information aux personnels, sans afficher de calendrier. Les enseignants qui attendaient la publication au Bulletin officiel du dispositif et des dates que le Ministère devait fixer en sont donc pour leurs frais.

Que cherche le ministère en utilisant une telle procédure, sinon contourner l’attente créée chez les enseignants par l’annonce du dispositif, attente à laquelle il est manifestement dans l’incapacité de faire face ?

Cette triste péripétie démontre l’urgence à répondre aux besoins des personnels, notamment en matière de conditions de travail, de formation professionnelle et d’accompagnement des projets de mobilité. L’esquive de ces dossiers a été totale ces dernières années, dans un contexte où les dispositions de la réforme des retraites ont pesé lourdement sur les conditions de travail des enseignants en fin de carrière : réforme de la cessation progressive d’activité, rendue tout à la fois moins accessible et moins attractive et dégradation sensible des pensions de retraite accentuée dans nos professions par la durée des études et la perte pour de nombreuses mères de la bonification pour enfants.

La mobilisation des personnels a mis leurs conditions d’exercice à l’ordre du jour. Le chef de l’Etat réunira lundi les fédérations syndicales de l’éducation. Dans les tables rondes sur le métier enseignant qui sont annoncées, le SNUipp portera avec détermination ses demandes pour les conditions de travail, la carrière et la rémunération des personnels.

 

50 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 06 : 34 avenue du Docteur Menard - 06000 NICE

Tel : 04.92.00.02.00

Fax : 04.93.35.75.52

Email : Ecrire au SNUipp 06

site : http://06.snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Alpes-Maritimes, tous droits réservés.